KAHANAMOKU DUKE PAOA (1890-1968)

Nageur américain d'origine hawaiienne né le 24 août 1890. Duke Kahanamoku est passé doublement à la postérité : il a tout simplement maîtrisé le crawl moderne, puis a contribué à faire connaître un nouveau sport, le surf.

En juin 1911, une dépêche apprend aux journalistes new-yorkais qu’un jeune garçon de vingt et un ans né à Hawaii serait devenu le premier homme à nager le 100 yards en moins de 1 minute. Le temps qui leur est communiqué (55,4 s) les rend incrédules. Duke Kahanamoku vient tout simplement de retrancher 4,6 s au précédent record. En fait, pour réaliser cette incroyable performance, il utilisait à la perfection une technique alors peu employée, connue sous le nom de crawl et qui deviendra la norme pour les épreuves de nage libre.

Duke Kahanamoku est champion olympique du 100 mètres (1 min 3,4 s) en 1912 à Stockholm, devant l'Australien Cecil Healy. Il obtient également, associé à Kenneth Huszagh, Harry Hebner et Perry McGillivray, la médaille d'argent du relais 4 fois 200 mètres. En 1920, à l’âge de trente ans, il conserve son titre à Anvers : le 24 août, il remporte la finale du 100 mètres en battant le record du monde (1 min 0,4 s) ; mais, à la suite d'une réclamation, celle-ci est annulée ; Duke Kahanamoku se remet donc à l'eau et s'impose de nouveau (1 min 1,4 s), devant son compatriote Pua Kela Kealoha. Il est également champion olympique du relais 4 fois 200 mètres, avec Perry McGillivray, Pua Kela Kealoha et Norman Ross.

« Duke » Kahanamoku

« Duke » Kahanamoku

photographie

L'Américain « Duke » Kahanamoku, de Hawaii, fut la première vedette de la natation. Il remporta notamment le 100 mètres nage libre aux jeux Olympiques de Stockholm en 1912 et d'Anvers en 1920. 

Crédits : Hulton Getty

Afficher

Duke Kahanamoku est encore présent lors des jeux Olympiques de Paris en 1924, mais doit s'incliner, terminant deuxième du 100 mètres derrière Johnny Weissmuller. Duke Kahanamoku fera une carrière dans l'ombre au cinéma (il tournera néanmoins dans vingt-huit films). Il s'adonnera avec un certain succès au surf, sport qu'il fera découvrir au monde entier avec ses amis du club de Hui Nalu, qu'ils avaient fondé dans les années 1910 à Hawaii.

—  Pierre LAGRUE

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Écrit par :

  • : historien du sport, membre de l'Association des écrivains sportifs

Classification


Autres références

«  KAHANAMOKU DUKE PAOA (1890-1968)  » est également traité dans :

ANVERS (JEUX OLYMPIQUES D') [1920] - Chronologie

  • Écrit par 
  • Pierre LAGRUE
  •  • 2 763 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « 24 août »  : […] La finale du 100 mètres nage libre est marquée par un incident : l'Hawaiien « Duke » Paoa Kahanamoku (trente ans), déjà vainqueur à Stockholm, s'impose en battant le record du monde (1 min 0,4 s), devant son acolyte Pua Kele Kealoha, Norman Ross, américain lui aussi, et l'Australien William Herald ; Herald porte réclamation contre Ross, qui aurait […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/1920-6es-jeux-olympiques-d-ete/#i_85072

SURF

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre AUGUSTIN
  •  • 1 383 mots
  •  • 3 médias

C'est dans ce contexte qu'apparaît Duke Paoa Kahanamoku, considéré comme le père spirituel des surfeurs. Sa notoriété en surf et en natation l'amène à faire des démonstrations en Californie, et l'Australie l'accueille avec éclat. La […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/surf/#i_85072

Pour citer l’article

Pierre LAGRUE, « KAHANAMOKU DUKE PAOA - (1890-1968) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le . URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/duke-paoa-kahanamoku/