DUBRŒUCQ ou DU BRŒUCQ JACQUES (av. 1510-1584)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Architecte et sculpteur des anciens Pays-Bas. Jacques Dubrœucq est probablement né à Saint-Omer, mais il travaille à Mons à partir de 1539. On ignore la formation artistique qu'il a pu recevoir, mais l'analyse de son langage architectural indique qu'il a dû visiter l'Italie, en particulier Rome, avant 1539 ; elle montre également l'influence de Fontainebleau.

Deux œuvres sculpturales lui sont attribuées : le monument funéraire d'Eustache de Croÿ, évêque d'Arras mort en 1538 (ancienne cathédrale Notre-Dame de Saint-Omer), et le jubé de Sainte-Waudru (1539-1549), détruit en 1797 mais dont il subsiste des fragments. Le rôle exact de Dubrœucq dans la conception du jubé n'est pas encore connu : il est vraisemblablement l'auteur de certaines Vertus cardinales et des reliefs en albâtre ; en revanche, la conception architecturale de l'ensemble n'est sans doute pas de lui. Ces fragments nous permettent de deviner ses qualités de sculpteur : Jacques Dubrœucq représente un aspect original du maniérisme international. Il a été le premier maître de Jean Bologne, de 1544 jusqu'au départ de ce dernier pour l'Italie.

Jacques Dubrœucq est un des architectes les plus importants de la haute Renaissance dans les Pays-Bas méridionaux. Il a travaillé au château de Boussu (commencé en 1539 ; inachevé), à celui de Binche (commencé en 1545), résidence de Marie de Hongrie, sœur de Charles Quint, régente des Pays-Bas, et enfin au château de Mariemont (1546-1549, détruit) ; ces trois châteaux furent incendiés par les troupes du roi de France Henri II.

Jacques Dubrœucq n'est pas un architecte marginal, mais un maître qui sut adapter le langage de la Renaissance romaine à certaines traditions locales, le « brique et pierre » en particulier. Enfin, il fut architecte militaire de Charles Quint, comme plusieurs ingénieurs venus d'Italie, tel Donato de' Boni de Bergame, et on lui doit à ce titre des travaux de fortification. Et, en tant qu'architecte officiel de Marie de Hongrie et artiste de l'entourage de Charles Quint, Jacques Dubrœucq occupa à la cour une place importante, à l'instar d'un Pierre Coecke ou d'un Michel Coxcie.

—  Universalis

Classification


Autres références

«  DUBROEUCQ ou DU BROEUCQ JACQUES (av. 1510-1584)  » est également traité dans :

BOLOGNE JEAN ou BOULONGNE JEHAN ou GIAMBOLOGNA (1529-1608)

  • Écrit par 
  • Charles H. F. AVERY
  •  • 1 488 mots
  •  • 4 médias

Le sculpteur Jean Bologne signait de multiples manières ; souvent il se référait à sa patrie d'origine en ajoutant la mention « Flandri » ou « Belgae ». Son nom flamand véritable semble avoir été Jehan Boulongne, rendu en français par Jean Boulogne. On en fit en italien Giovanni Bologna, contracté plus tard en Giambologna. Né à Douai, apprenti chez Jacques Dubrœucq, sculpteur flamand réputé, Bolo […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/bologne-boulongne-giambologna/#i_8083

Pour citer l’article

« DUBRŒUCQ ou DU BRŒUCQ JACQUES (av. 1510-1584) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 18 juin 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/dubroeucq-du-broeucq/