N'DIAYE ROSE DOUDOU (1930-2015)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Le batteur et chef de groupe Doudou N’diaye Rose fut un virtuose des percussions, ce qui lui valut le surnom de « mathématicien des rythmes » pour les structures complexes qu’il imagina, incluant de vigoureuses textures polyrythmiques. S’il utilisa une grande variété de percussions africaines, il fut particulièrement renommé pour sa maîtrise du sabar, un tambour de cérémonie traditionnel.

Mamadou N’diaye, de son vrai nom, naît le 28 juillet 1930 à Dakar, en Afrique-Occidentale française (aujourd’hui au Sénégal). Bien qu’il soit issu de la caste des griots-troubadours, son père, qui est comptable, veut qu’il apprenne le métier de plombier. La décision du jeune Mamadou de changer de nom et de se consacrer à sa carrière musicale éloignera les deux hommes pendant plusieurs années. En 1960, Rose est à la tête d’un orchestre de sabars de plus de cent membres, qui se produit devant le président Léopold Sédar Senghor à l’occasion des cérémonies marquant l’accès officiel du Sénégal à l’indépendance. Rose est de confession musulmane, et on lui attribue quatre femmes et de nombreux enfants et petits-enfants, dont beaucoup jouent dans ses groupes et perpétuent ses traditions. Au fil de sa carrière, il crée une école de percussions, occupe la fonction de tambour-major des Ballets nationaux du Sénégal et dirige des groupes tels que the Drummers of West Africa et les Rosettes, une formation composée exclusivement de percussionnistes de sexe féminin. En 1986, il se produit au festival Nancy Jazz Pulsations et participe, en 1989, à Paris, aux manifestations qui marquent le bicentenaire de la Révolution française. Il collabore également avec des musiciens occidentaux, dont Miles Davis, Dizzy Gillespie, les Rolling Stones et Peter Gabriel, qui a travaillé avec lui pour la musique de La Dernière Tentation du Christ, de Martin Scorsese (1988) et a produit son album Djabote (1994). En 2006, il est déclaré Trésor humain vivant par l’U.N.E.S.C.O.

Le musicien s’éteint le 19 août 2015 à Dakar.

—  Universalis

Classification

Autres références

«  N'DIAYE ROSE DOUDOU (1930-2015)  » est également traité dans :

WORLD MUSIC ET MUSIQUES DU MONDE

  • Écrit par 
  • Eugène LLEDO
  •  • 899 mots
  •  • 1 média

La world music est un concept « fourre-tout » qui correspond à la médiatisation de formes populaires d'expressions musicales, ces dernières étant elles-mêmes liées à des traditions ancestrales. Permettant l'exposition commerciale de musiciens qui eurent longtemps du mal à trouver des circuits de diffusion adéquats, la world music fait circuler leurs œuvres (par l'intermédiaire de festivals et de l […] Lire la suite

Pour citer l’article

« N'DIAYE ROSE DOUDOU - (1930-2015) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 19 septembre 2020. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/doudou-n-diaye-rose/