DORYPHORE

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Médias de l’article

Doryphore

Doryphore
Crédits : Istituto Geografico De Agostini

photographie

Différents types larvaires

Différents types larvaires
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin


Insecte coléoptère, de couleur jaune et noire, connu pour les dégâts qu'il occasionne sur les cultures de pommes de terre.

Classe : Hexapodes ; ordre : Coléoptères ; famille : Chrysomélidés

Le nom scientifique du doryphore, Leptinotarsa decemlineata, provient des dix bandes noires ornant ses élytre. Cet insecte de 6 à 0 millimètres de longueur, appartient à la famille des Chrysomélidés, qui regroupe les coléoptères phytophages caractérisés par leur corps convexe et massif et leurs antennes courtes et souvent épaissies à leur extrémité. Les larves et les adultes de cette famille se nourrissent aux dépens des plantes les plus diverses, vivant le plus souvent sur les feuilles. Ainsi, le doryphore s'attaque surtout aux pommes de terre mais aussi à d'autres espèces de la famille des Solanacées, comme la tomate, le tabac et l'aubergine. Un individu peut manger 40 cm2 de feuilles de pomme de terre durant son état larvaire et jusqu'à 9 cm2 par jour lorsqu'il est adulte. En tenant compte de sa fécondité – une femelle pond de 300 à 800 œufs au cours de sa vie – le doryphore est classé parmi les principaux ravageurs de cultures.

Doryphore

Doryphore

Photographie

Originaire d'Amérique du Nord, le doryphore (Leptinotarsa decemlineata), coléoptère à rayures noires et jaunes, a proliféré avec la culture de la pomme de terre. Il est apparu accidentellement en France au début du XXe siècle. Les œufs sont pondus, à l'abri du soleil et de la pluie, sur... 

Crédits : Istituto Geografico De Agostini

Afficher

Le doryphore est une espèce originaire d'Amérique du Nord, où il se nourrissait des Solanacées sauvages (Solanum rostratum). Aujourd'hui, il accompagne la pomme de terre dans le monde entier. Après avoir été introduit en Allemagne en 1877, il a envahi la France durant la Première Guerre mondiale. Son aire de répartition couvre actuellement 8 millions de kilomètres carrés en Amérique du Nord et 6 millions de kilomètres carrés en Europe et en Asie, avec des zones susceptibles d'être colonisées en Chine, au Japon, en Russie et en Inde.

Au printemps, la femelle pond ses œufs par paquets de 20 à 80 sur la face inférieure des feuilles de la plante hôte. Les larves, d'une couleur rouge vif tachée de noir, éclosent au bout de 6 à 12 jours et traversent au cours de leur développement – qui dure de 17 à 23 jours – quatre stades larvaires. [...]

Différents types larvaires

Différents types larvaires

Dessin

Les différents types larvaires 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages




Écrit par :

  • : docteur en biologie, attaché temporaire d'enseignement et de recherche

Classification


Autres références

«  DORYPHORE  » est également traité dans :

COLÉOPTÈRES

  • Écrit par 
  • Robert GAUMONT
  •  • 4 220 mots
  •  • 11 médias

Dans le chapitre « Phytophages »  : […] a )  Les mangeurs de feuilles . Nombreux sont les Coléoptères qui, à l'état adulte, se comportent en défoliateurs, mais les espèces qui s'attaquent aux plantes sauvages ou aux feuilles des arbres n'ont guère d'importance économique. Ce sont surtout les Chrysomélidés qui se nourrissent de feuilles pendant toute leur existence ; parmi elles, le doryphore […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/coleopteres/#i_7671

Pour citer l’article

Santiago ARAGÓN, « DORYPHORE », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 13 septembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/doryphore/