HONGROISE DORSALE

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Suite de montagnes basses (altitude moyenne, 500 m), la Dorsale hongroise traverse la Hongrie de part en part, de la région du lac Balaton, au sud-ouest, à la frontière russe, au nord-ouest ; elle sépare de ce fait la plaine Pannonique en deux parties, Kisalföld au nord-ouest et Nagyalföld au sud-est. Le Danube, en prenant la direction du sud dans la région de Budapest, décrit le « coude du Danube », divisant la Dorsale en deux ensembles : la Dorsale de Transdanubie et la Dorsale septentrionale.

La Dorsale de Transdanubie est une succession de horsts calcaires et dolomitiques, bien individualisés par de larges fossés tectoniques. Le massif mésozoïque s'est fracturé lors du soulèvement des Carpates, mais il doit son allure actuelle aux mouvements répétés (Pliocène, Quaternaire) du grand accident tectonique qui limite l'affaissement de la plaine Pannonique. Les fossés tectoniques de Mor et de Tata séparent le massif en trois unités : Bakony (704 m), Vértes et l'ensemble Budai-Pilis-Gerecse.

La Dorsale septentrionale fait partie de la ceinture volcanique interne des Carpates. Elle comporte des restes des stratovolcans tertiaires et des blocs mésozoïques soulevés par les mouvements affectant le socle. L'érosion, en dégageant les matériaux tendres, est responsable de la netteté des unités : Börzsöny, Mátra (1 015 m), Zemplen-Tokaj volcaniques ; Cserhát, Bükk (959 m), Cserehát dolomitiques, avec de pittoresques formes karstiques (grotte d'Aggtelek). Entre les unités du massif, les rivières (Ipoly, Zagyra, Sajó, Hernád) ont creusé de larges couloirs.

La Dorsale hongroise retrouve son unité avec ses activités économiques. L'agriculture ne joue un rôle important que sur le piémont méridional, planté de vignobles aux vins renommés (Tokaj, Eger, Badacsony) et d'arbres fruitiers. La vie industrielle l'emporte partout, exploitant les ressources énergétiques (lignites) et minérales (bauxite, manganèse). L'industrie se concentre surtout dans les bassins de lignite. Dans les bassins de Borsod et de Nográd (Dorsale septentrionale) dominent la sidérurgie (Miskolc, Ozd, Salgótarján) et la chimie minérale (Kazincbarcika) ; les bassins de la Transdanubie (Ajka, Várpalota, Tatabánya) ont une activité tournée plutôt vers l'industrie de l'aluminium et de la chimie synthétique. Mais le véritable pôle industriel de la Dorsale hongroise est Budapest où se concentrent les industries de transformation, utilisant les matières premières et les articles semi-finis provenant des centres industriels de la Dorsale.

—  Joseph SCHULTZ

Écrit par :

  • : docteur ès lettres et sciences humaines, professeur de géographie à l'université Paul-Valéry, Montpellier

Classification

Pour citer l’article

Joseph SCHULTZ, « HONGROISE DORSALE », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 17 janvier 2020. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/dorsale-hongroise/