WEST DOROTHY (1907-1998)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

L'écrivain américain Dororthy West explora dans nombre de ses ouvrages les aspirations de la classe moyenne afro-américaine et les conflits qui la hantent. Elle était l'une des dernières survivantes de l'importante communauté d'artistes, d'écrivains et de musiciens afro-américains qui fleurit dans le quartier new-yorkais de Harlem à l'époque de la Renaissance noire.

Née le 2 juin 1907 à Boston, Dorothy West commence à écrire dès l'âge de sept ans. À quatorze ans, l'adolescente publie ses premiers textes dans le Boston Post. En 1926, la nouvelle « The Typewriter » remporte un prix lors d'un concours national organisé par Opportunity, revue mensuelle de la National Urban League. Peu après, la jeune fille part s'installer à New York, où l'élite littéraire de Harlem la prend sous son aile. Au sein de ce cercle, où en tant que benjamine elle est surnommée « The Kid », elle rencontre Langston Hughes, Zora Neale Hurston, Claude McKay, Wallace Thurman et Countee Cullen. « The Typewriter » paraît en 1926 dans un recueil rassemblant les meilleures nouvelles de l'année, The Best Short Stories of 1926.

Le communisme soviétique, qui milite pour que soit mis un terme à la ségrégation, attire les écrivains et les intellectuels afro-américains. En 1932, Dorothy West se rend avec plusieurs membres du groupe en Union soviétique afin de réaliser un film sur les relations raciales aux États-Unis. Le film en question ne sera jamais terminé, mais l'écrivain réside dans le pays avec Langston Hughes pendant un an avant de rentrer à New York.

Afin de promouvoir les efforts des jeunes auteurs, tels que Richard Wright et Ralph Ellison, et de raviver l'esprit de la Renaissance noire, érodé par la grande dépression, Dorothy West lance le magazine littéraire Challenge en 1934, puis son éphémère successeur, New Challenge, en 1937. Elle travaille ensuite comme enquêteur des services sociaux ainsi que pour le programme artistique fédéral destiné aux écrivains et mis en place par l'administration Roosevelt dans le cadre du W.P.A. (Works Progress Administration). Elle commence en parallèle à composer des nouvelles pour le New York Daily News. En 1947, Dorothy West part s'installer sur l'île de Martha's Vineyard (Massachusetts), où sa famille possède une petite maison.

Après avoir publié son premier roman, The Living Is Easy, en 1948, elle se met à écrire des articles et des récits pour la Vineyard Gazette. C'est aussi à cette période qu'elle jette les bases de ce qui deviendra son deuxième roman, The Wedding. Au début des années 1990, Jacqueline Kennedy Onassis, éditrice chez Doubleday à New York, qui a lu la prose de Dorothy West dans la Gazette, l'encourage à terminer l'ouvrage. Elle disparaîtra pourtant avant qu'il ait vu le jour. À sa parution, Dorothy West lui dédie The Wedding (1995, Le Mariage). Elle rassemble également un certain nombre de récits et d'essais sous le titre The Richer, the Poorer (1995), avant de s'éteindre le 16 août 1998 à Boston.

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages

Classification

Pour citer l’article

« WEST DOROTHY - (1907-1998) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 24 janvier 2022. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/dorothy-west/