KALIFA DOMINIQUE (1957-2020)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

L’historien Dominique Kalifa était spécialiste d’histoire du xixe siècle et, plus particulièrement, d’histoire des imaginaires et des sensibilités.

Dominique Kalifa

Photographie : Dominique Kalifa

Photographie

En étudiant les textes et les pratiques associés à la culture populaire, en s'attachant aux marginaux plutôt qu'aux puissants, Dominique Kalifa a donné à voir dans ses ouvrages l'imaginaire social d'une époque, le XIXe siècle, dont il était un des meilleurs spécialistes. 

Crédits : Francesca Mantovani/ Gallimard/ Opale/ Bridgeman Images

Afficher

Né à Vichy (Allier) le 12 septembre 1957, reçu à l’École normale supérieure en 1978, agrégé d’histoire, Dominique Kalifa enseigne un temps comme professeur d’histoire-géographie dans le secondaire. À partir des années 1980, il prépare une thèse sous la direction de Michelle Perrot, à l’université Paris-Diderot, publiée en 1995 sous le titre L’Encre et le sang. Récits de crimes et société à la Belle Époque. Celle-ci pose d’emblée la voie d’histoire sociale et culturelle qu’il ne cessera ensuite de creuser. En étudiant les récits de crimes (faits divers, romans-feuilletons), textes souvent déconsidérés et associés à la « culture populaire », il montre comment ces derniers donnent accès aux imaginaires sociaux d’une époque. Ils permettent, ce faisant, de pénétrer les perceptions du temps (comme le « sentiment d’insécurité ») et apparaissent aussi comme des acteurs au sein de ces sociétés En témoignent, par exemple, les politiques répressives contre les « apaches », ces voyous qui font au début du xxe siècle l’objet de descriptions angoissées – et fantasmées – dans la presse écrite.

Maître de conférences à l’université Paris-Diderot entre 1995 et 2000, professeur des Universités à Rennes-II, Dominique Kalifa succède à Alain Corbin à l’université de Paris-I Panthéon-Sorbonne en 2002. L’historien des sensibilités, par ailleurs garant de son habilitation à diriger des recherches, est, avec Michelle Perrot, son autre grande source d’inspiration revendiquée.

Le livre tiré de cette ultime étape de son parcours académique, Naissance de la police privée. Détectives et agences de recherches en France 1832-1942 (2000), explore davantage les liens entre imaginaire social et professionnalisation. Puis Dominique Kalifa déploie plusieurs perspectives, toujours à partir de ce même nœud de départ, fait de pra [...]

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 3 pages

Écrit par :

Classification

Autres références

«  KALIFA DOMINIQUE (1957-2020)  » est également traité dans :

LES NOMS D'ÉPOQUE (dir. D. Kalifa) - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Marie-Ève THÉRENTY
  •  • 1 384 mots

La pandémie due à la Covid-19 paraît propice aux prophéties hasardeuses. Un journaliste affirmait ainsi péremptoirement que notre période serait infailliblement appelée par les générations futures : « Le Grand Confinement ». À en croire Les Noms d’époque, de « Restauration » à « années de plomb » (Gallimard, 2020), rien n’est moins sûr, t […] Lire la suite

Pour citer l’article

Quentin DELUERMOZ, « KALIFA DOMINIQUE - (1957-2020) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 07 mai 2021. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/dominique-kalifa/