DODES'KADEN, film de Akira Kurosawa

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Des douze films réalisés par Akira Kurosawa (1910-1998) entre 1950 et 1965, presque tous avaient été des succès au box-office. Ils avaient même eu l'insigne honneur d'être plagiés, Les Sept Samouraïs (Shichinin no samurai, 1954) devenant Les Sept Mercenaires (The Magnificent Seven de John Sturges, 1960), et Le Garde du corps (Yojimbo, 1961), Pour une poignée de dollars (Per un pugno di dollari de Sergio Leone, 1964). Mais, après Barberousse (Akahige, 1965), les budgets de Kurosawa deviennent trop élevés pour une industrie japonaise du cinéma en plein déclin. Sa participation à la réalisation de Tora ! Tora ! Tora ! (1970), de Richard Fleicher, ayant tourné à la catastrophe, la 20th Century Fox, productrice de ce blockbuster, l'accuse de « pousser le perfectionnisme jusqu'à la folie ». C'est « pour prouver qu'il n'était pas fou » que Kurosawa tourne, en quatre semaines et pour moins d'1 million de dollars, ce film intimiste, dans un décor de studio aux antipodes de l'esthétique alors dominante. Ce sera malgré tout le premier film du cinéaste à perdre de l'argent. Déprimé, il tente de se suicider en 1971 ; il guérira avec la réussite critique de son film suivant, Dersou Ouzala (1975).


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages



Écrit par :

  • : professeur à l'université de Paris-III-Sorbonne nouvelle, directeur d'études, École des hautes études en sciences sociales

Classification

Voir aussi

Pour citer l’article

Jacques AUMONT, « DODES'KADEN, film de Akira Kurosawa », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 11 octobre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/dodes-kaden/