DISTRIBUTION COMPLÉMENTAIRE

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

En phonologie, situation dans laquelle deux sons du langage appartenant au même phonème n'apparaissent jamais dans le même contexte. C'est ainsi qu'en français les deux [l] de « lit » et de « balle » sont tout à fait différents ; le [l] sonore de « lit » ne se rencontre qu'avant les voyelles et le [y], alors que le [l] sourd de « balle » n'apparaît que devant toutes les autres consonnes et à la fin des mots. Le [l] sonore et le [l] sourd sont donc, ici, des variations combinatoires d'un même phonème [l], apparaissant en distribution complémentaire. L'école distributionnaliste de Leonard Bloomfield, qui a dominé la linguistique américaine jusqu'au milieu du xxe siècle, considère l'analyse distributionnelle (excluant tout recours à la signification et à la fonction) comme la méthode fondamentale de la description linguistique.

C'est ainsi qu'on a pu étendre la notion de distribution complémentaire à l'impossibilité pour des éléments de la langue de se trouver dans des positions syntaxiques identiques : en effet, dans la mesure où c'est la somme des contextes qui définit l'appartenance à une classe, inversement des éléments non susceptibles de commuter entre eux relèvent de classes syntaxiques différentes. De la sorte, en français, noms et verbes sont en distribution complémentaire, mais non pas articles et adjectifs indéfinis ; adjectifs et adverbes le sont à un degré variable.

—  Jean-Paul MOURLON

Écrit par :

  • : maître ès lettres modernes, professeur au lycée de Tiaret, Algérie

Classification


Autres références

«  DISTRIBUTION COMPLÉMENTAIRE  » est également traité dans :

COMBINATOIRES VARIANTES

  • Écrit par 
  • Louis-Jean CALVET
  •  • 260 mots

On appelle « variantes combinatoires » les formes différentes que peut prendre une même unité, et qui dépendent nécessairement du contexte où se rencontre l'élément considéré. Les formes ainsi identifiées s'excluent mutuellement dans un environnement donné. Ainsi, en morphologie, on dira que les formes françaises /al/, /i/ et /v/ dans /võ/, /irõ/ et /alõ/ (c'est-à-dire : vont […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/variantes-combinatoires/#i_33288

Pour citer l’article

Jean-Paul MOURLON, « DISTRIBUTION COMPLÉMENTAIRE », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 09 septembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/distribution-complementaire/