DISQUES OPTIQUES

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Un disque compact ou CD (Compact Disc) est un disque optique sur lequel sont stockées des données numérisées. Ce support d'information, à l'origine du développement du multimédia, a évolué depuis son apparition dans les années 1980. Différentes technologies ont vu le jour : d'abord les CD puis les DVD (Digital Video Disc ou Digital Versatile Disc) et enfin les Blu-ray, apparus en 2006.

Les premiers CD ont leur contenu fixé lors de la fabrication (pressage) et ne sont plus modifiables. Ils peuvent être lus un très grand nombre de fois par un lecteur approprié. Selon leur usage, on distingue différents types de disques compacts. Les plus répandus et les premiers apparus sont les CD audio ou CD-DA (CD-Digital Audio), qui ne stockent que du son. Les cédéroms ou CD-ROM (Compact Disc-Read Only Memory), désignent maintenant les CD contenant des programmes ou des données informatiques (logiciels, données, jeux, etc.). Ils ont une capacité d'environ 650 mégaoctets (ce qui correspond à environ 300 000 pages dactylographiées). Les CD vidéo quant à eux contiennent images et sons. D'autres types de CD ont depuis fait leur apparition :

– Les CD-R (CD-Recordable) sont des CD initialement vierges sur lesquels l'utilisateur enregistre ses données à l'aide d'un graveur de CD. Une fois gravés, les CD-R ne peuvent plus être modifiés et s'utilisent comme des cédéroms dans un lecteur de CD.

– Les CD-RW (ReWritable) sont des CD réinscriptibles, c'est-à-dire qu'ils peuvent être effacés et réécrits (par un graveur de CD) un très grand nombre de fois. Ils peuvent être lus par un lecteur de CD.

Les DVD représentent la deuxième génération de disques optiques numériques. Ils existent sous deux formats (8 et 12 cm de diamètre) et ont pour objectif d'offrir un format numérique commun, utilisable aussi bien en informatique qu'en électronique grand public. Ils sont beaucoup plus rapides et dotés d'une capacité de stockage très supérieure à celle des CD. De plus, leur prix de revient est inférieur à celui d'un CD. De ce fait, les DVD tendent à remplacer les CD audio, les cassettes vidéo ou les cédéroms... Les DVD possèdent deux normes de codage (les versions -R et +R) qui se déclinent de la même manière que les CD : les DVD-R sont principalement destinés à la vidéo et les DVD+R conviennent mieux au stockage des données informatiques. Ces deux types de DVD, à l'origine vierges, ne peuvent être gravés qu'une seule fois par un graveur de DVD et lus un très grand nombre de fois par un lecteur. Des DVD à double couche ou DVD DL (Dual Layer), à capacité double des précédents, sont désormais disponibles.

Les DVD réinscriptibles utilisent plusieurs normes : les DVD-RW et les DVD+RW, qui correspondent aux CD-RW. Les DVD-RAM (DVD-Random Access Memory), moins répandus que les précédents car plus chers, supportent plus de réécritures. Il existe aussi des versions de DVD réinscriptibles à double couche : les DVD-RW DL et DVD+RW DL.

Les DVD-ROM, comme les cédéroms, sont pressés et contiennent des données informatiques non modifiables. Grâce à leur grande capacité et leur faible coût, ils sont de plus en plus utilisés comme mémoires de masse pour les jeux sur consoles, les encyclopédies, les systèmes d'exploitation, etc.

Les disques Blu-ray constituent la dernière génération de disques optiques et s'efforcent de supplanter les supports précédents La capacité de stockage d'un tel disque est encore plus importante : par exemple, un disque Blu-ray peut contenir plus de vingt six heures de vidéo en simple définition (ou quatre heures en haute définition), alors qu'un CD vidéo n'en contient que 75 minutes environ. Cette nouvelle technologie semble atteindre des limites physiques, liées au support plastique et aux longueurs d'onde employées. Toutefois, la recherche de supports contenant toujours plus de données est loin d'être terminée : les chercheurs envisagent l'emploi de plaques de verre, de rayons laser ultraviolets, de médias fluorescents multicouches ou encore de mémoires holographiques. Puisque toute technologie impose l'usage de matériels spécifiques et rend caduques les précédents, la diffusion d'une nouvelle technologie dépend essentiellement du soutien des fournisseurs de contenus (studios de cinéma, concepteurs de jeux,...) et de l'accueil du public, ce dernier étant très sensible au prix des lecteurs et des consommables de la technologie concernée.

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages

Écrit par :

  • : maître de conférences à l'université de Paris-VI-Pierre-et-Marie-Curie, ingénieur de l'École polytechnique féminine, docteur-ingénieur

Classification

Autres références

«  DISQUES OPTIQUES  » est également traité dans :

ARCHIVAGE NUMÉRIQUE

  • Écrit par 
  • Claude HUC
  •  • 4 764 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre «  La vulnérabilité des documents numériques  »  : […] La principale difficulté concernant la vulnérabilité des documents numériques est d'ordre technologique. Il n'existe pas de supports de données numériques réellement pérennes. Le Laboratoire national de métrologie et d'essais (L.N.E.) a conduit en France plusieurs études concernant la durée de vie des disques optiques ( CD et DVD enregistrables) qui montrent que celle-ci se réduit parfois à deux, […] Lire la suite

ENREGISTREMENT

  • Écrit par 
  • Michel CALMET
  •  • 11 307 mots
  •  • 28 médias

Dans le chapitre « Les disques audionumériques »  : […] Le disque compact qui a fait son apparition en 1983 est l'aboutissement de longues études d'optimisation et surtout de longues tractations commerciales puisque – et c'est peut-être une première dans l'histoire des techniques audiovisuelles – tous les constructeurs ont fini par se mettre d'accord sur un système unique . Mais cette remarquable unité n'aura pas duré longtemps, puisqu'un minidisque co […] Lire la suite

LANTHANE ET LANTHANIDES

  • Écrit par 
  • Concepcion CASCALES, 
  • Patrick MAESTRO, 
  • Pierre-Charles PORCHER, 
  • Regino SAEZ PUCHE
  •  • 11 276 mots
  •  • 18 médias

Dans le chapitre « Autres applications (ou futures applications) »  : […] Disques magnéto-optiques . Les variations de propriétés sous champ magnétique permettent de transmettre les propriétés de la lumière (polarisation, fréquence, etc.). Il s'agit d'une des applications les plus récentes des alliages à base de terres rares. Les systèmes enregistrables et effaçables (CD-R) utilisent des alliages amorphes Gd-Tb-Co-Fe, à basse température critique. Le défi consiste ici […] Lire la suite

MÉMOIRES NUMÉRIQUES

  • Écrit par 
  • François PÊCHEUX
  •  • 7 445 mots
  •  • 10 médias

Dans le chapitre « Technologie optique »  : […] Pour cette technologie, le support pratique est un cédérom ou un DVD. Dans les deux cas, il s'agit d'un disque dur de plastique polycarbonate transparent sur lequel est déposée une fine couche réfléchissante en aluminium (fig. 5 ). Cette couche n'est pas parfaitement plane et contient des alvéoles profondes de 168 nanomètres (10 —9  mètres). Les alvéoles sont encore plus réduites pour un DVD. La s […] Lire la suite

PHOTOGRAPHIE - Histoire des procédés photographiques

  • Écrit par 
  • Jean-Paul GANDOLFO
  •  • 7 276 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Le développement des techniques numériques associées à la photographie »  : […] Les progrès scientifiques et techniques réalisés dans des domaines de pointe sont parfois à l'origine d'objets innovants qui peuvent modifier profondément l'activité humaine dans les secteurs où ils sont ensuite mis en œuvre. La photographie numérique, dont le marché se met en place à la fin des années 1980, peut s'analyser sous l'angle de ces évolutions décisives qui permettent de prolonger les r […] Lire la suite

TÉLÉVISION - Nouvelles télévisions

  • Écrit par 
  • Dominique NASSE
  •  • 9 026 mots

Dans le chapitre « Vidéodisques et DVD »  : […] Les vidéodisques ont été l'objet d'un effort important au début des années 1970, mais n'ont pas pu donner naissance à des produits commercialisables sur un marché grand public. Un sous-produit très important de cet effort de recherche a cependant été le CD audio, qui est ensuite devenu un support de données, puis enregistrable par le grand public. Grâce aux progrès de la compression numérique, le […] Lire la suite

Pour citer l’article

Danièle DROMARD, « DISQUES OPTIQUES », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 03 décembre 2021. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/disques-optiques/