DIRECTION PAR OBJECTIFS

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Technique d'organisation appartenant au mouvement « néo-classique » développé aux États-Unis (Sloan, Drucker), la direction par objectifs a été popularisée en Europe sous le nom de management. On se propose d'y rattacher étroitement les sanctions positives d'un responsable à l'efficacité de son travail, tout en l'incitant à développer son dynamisme et son goût du risque. Deux conditions sont essentielles pour cela : que le responsable soit totalement maître de ses résultats ; qu'un système stimulant de sanctions soit mis en place, allant de l'enrichissement du responsable à son renvoi, sans qu'il y ait ni plafonnements (primes dégressives) ni mise à l'écart. La réalisation concrète de cette méthode exige que soient élaborées des techniques de définition et de mesure des résultats, ainsi que leur mise en relation avec un système approprié de sanctions.

Dans une telle optique, l'objectif est un complexe de cibles-moyens et de cibles-résultats, indissociées. Contrairement à la gestion par écarts, qui contrôle analytiquement et séparément chaque paramètre (frais généraux, effectifs, production en tonnes, chiffres d'affaires, contribution aux bénéfices), la direction par objectifs combine ces paramètres en un vecteur. L'objectif sera bien ou mal atteint selon qu'on se sera maintenu ou non dans les limites fixées par l'équilibre de ces paramètres. Ainsi, il pourra être jugé équivalent d'avoir + 10 p. 100 de chiffre d'affaires, + 5 p. 100 de contribution aux bénéfices et + 8 p. 100 de masse salariale, ou + 6 p. 100 de chiffre d'affaires, + 7 p. 100 de contribution aux bénéfices et + 5 p. 100 de masse salariale.

Tout cela suppose que le responsable soit polyvalent et qu'il ait une action sur le choix qualitatif et quantitatif de ses moyens, l'efficacité globale de son action et sa productivité (rapport entre les résultats obtenus et les moyens mis en œuvre) étant seules sanctionnées.

Cela implique une structure particulière d'organisation polyvalente, décrite par François Dalle comme un « taylorisme à l'envers », s'appuyant sur une décentralisation et une déspécialisation poussées de l'entreprise. Dans les pays européens, la « fonctionnalisation » poussée (c'est-à-dire la spécialisation des services selon les fonctions : finance, marketing, production, recherche) et le fait que la promotion matérielle rapide des plus entreprenants est implicitement taxée d'immorale ont longtemps rendu la direction par objectifs difficilement implantable. D'où la prolifération de formes de compromis pouvant aller jusqu'à un renversement pur et simple de la notion.

—  Bruno LUSSATO

Écrit par :

  • : professeur au Conservatoire national des arts et métiers

Classification


Autres références

«  DIRECTION PAR OBJECTIFS  » est également traité dans :

DRUCKER PETER FERDINAND (1909-2005)

  • Écrit par 
  • David AUTISSIER
  •  • 932 mots

Né à Vienne en 1909, Peter Ferdinand Drucker obtient un doctorat en droit international à l'université de Francfort, à l'issue duquel il entame une carrière de journaliste. L'avènement du régime nazi en 1933 y met fin précocement, mais, de cette première expérience professionnelle, Peter Drucker héritera un certain talent d'écriture. Économiste à la London Banking House à Londres de 1933 à 1936, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/peter-ferdinand-drucker/#i_18846

GESTION FINANCIÈRE - Contrôle de gestion

  • Écrit par 
  • Henri BOUQUIN
  •  • 4 883 mots

Dans le chapitre « Pas de management sans objectifs »  : […] Cela suppose que l'organisation dans son ensemble ait fixé ses buts, ou ses missions, dont vont découler des objectifs précis à échéance donnée. Le management est en permanence un art de l'anticipation. Que faut-il être dans cinq ans ? Dans un an ? Comment y parvenir, comment s'y préparer ? La recherche d'informations sur le futur est continuellement nécessaire. Cet exercice est conditionné par l' […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/gestion-financiere-controle-de-gestion/#i_18846

ORGANISATION DES ENTREPRISES

  • Écrit par 
  • Pierre ROMELAER
  •  • 4 951 mots

Dans le chapitre « La structure basée sur les résultats »  : […] Une organisation a une structure basée sur les résultats si ses membres sont largement indépendants les uns des autres dans leur travail, chacun étant piloté par des objectifs et des normes qui lui sont imposés. Un service commercial national est souvent organisé de cette façon : l'objectif de vente global est réparti en objectifs de ventes imposés aux directions régionales des ventes, et chacune […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/organisation-des-entreprises/#i_18846

Pour citer l’article

Bruno LUSSATO, « DIRECTION PAR OBJECTIFS », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 08 août 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/direction-par-objectifs/