ROUSSEFF DILMA (1947- )

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Présidente du Brésil de 2011 à 2016, Dilma Rousseff fut la première femme à occuper ce poste. Elle avait connu auparavant un destin singulier.

Dilma Rousseff est née le 14 décembre 1947 à Belo Horizonte, la capitale de l'État de Minas Gerais. Son père, Petar Russev, est un immigrant bulgare établi au Brésil, qui a fait changer son nom en Pedro Rousseff lors de sa naturalisation. Sa mère, Dilma Coimbra da Silva, appartient à une famille brésilienne d'éleveurs de bétail. Entourée de son frère et de sa sœur, Dilma Rousseff eut l'enfance et l'adolescence des familles aisées de Belo Horizonte. Mais tout change avec le coup d'État de 1964 et la dictature militaire (1964-1985). À l'université de Minas Gerais, où elle est étudiante en économie dès 1967, Dilma Rousseff adhère au mouvement clandestin Política Operária (Politique ouvrière). Cette même année, elle épouse un de ses camarades, Claudio Linhares. Au mois de décembre de 1968, la dictature durcit la répression aux opposants du régime. Dilma Rousseff entre alors dans la clandestinité, s'engageant dans une organisation de lutte armée, l'Avant-garde armée révolutionnaire (VAR-Palmares), responsable de plusieurs hold-up auxquels l'actuelle présidente n'a pas participé. Entre-temps, elle s'est remariée avec un autre militant clandestin, Carlos Araújo. En janvier 1970, sa vie prend un tournant dramatique avec son arrestation par une organisation paramilitaire. Après avoir été torturée pendant plusieurs jours, elle est jugée par un tribunal militaire et transférée dans une prison de São Paulo, où elle reste en captivité jusqu'au mois de décembre 1972. Libre mais sous surveillance, elle rejoint Porto Alegre, dans l'État du Rio Grande do Sul, où son mari, Carlos Araújo, purge sa peine en tant que prisonnier politique. À sa libération, en 1974, le couple reprend la vie commune et leur seule fille, Paula, naît en 1976. Recommençant ses études, Dilma Rousseff obtient un diplôme d'économiste en 1977. En 1986, elle devient directrice des finances de la mairie de Porto Alegre. Par la suite, elle est promue au poste de secrétaire d'État des Mines et de l'Énergie de l'État du Rio Grande do Sul. Déjà affiliée au Parti des Travailleurs (PT), Dilma Rousseff est nommée au ministère des Mines et de l'Énergie dans le premier gouvernement du président Lula, en janvier 2003. Lorsqu'un scandale de corruption implique la direction du PT, Lula procède à un important remaniement ministériel qui conduit Rousseff au poste de chef de cabinet de la présidence en juin 2005. Devenue le membre le plus important du gouvernement, elle joue un rôle décisif dans la relance administrative et politique qui permet la réélection de Lula. Ainsi, durant le second mandat de ce dernier (2007-2010), Rousseff conserve le poste de chef de cabinet. Elle coordonne alors l'action des ministères, voyageant dans tout le pays pour chercher les investissements et lancer les travaux publics liés au Programme d'accélération de la croissance mis en place par l'administration Lula. Bien qu'elle n'ait jamais obtenu de mandat électoral, son nom s'impose par la volonté de Lula au cours de l'année 2008 pour être la candidate du PT à l'élection présidentielle de 2010. Une nouvelle épreuve l'attend, lorsqu'au mois d'avril 2009 les médecins lui diagnostiquent un cancer du système lymphatique. Son courage dans l'adversité et sa décision de continuer à diriger le cabinet pendant sa chimiothérapie lui attirent la sympathie de secteurs jusqu'alors hostiles à sa candidature. Déclarée guérie par ses médecins, Rousseff entre de plain-pied dans la campagne électorale en réitérant son engagement fondamental d'éradiquer la pauvreté. Elle est élue avec près de 56 p. 100 des voix, à l'issue du second tour de la présidentielle, le 31 octobre 2010, face au candidat social-démocrate José Serra. Dès sa prise de fonctions, en janvier 2011, Dilma Rousseff donne son empreinte au gouvernement, nommant plusieurs femmes à la tête de ministères importants. Même si des postes sont encore détenus par des personnalités issues du gouvernement Lula, Dilma Rousseff prend progressivement ses distances à l'égard de l'ancienne administration. Sa politique économique est moins orthodoxe en ce qu'elle favorise la croissance au risque de relancer l'inflation, alors que sa politique extérieure est devenue plus incisive autour de la question des libertés démocratiques ; ainsi un changement s'opère vis-à-vis de Téhéran, notamment en condamnant les atteintes aux droits de l' [...]

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages

La suite de cet article est accessible aux abonnés

  • Des contenus variés, complets et fiables
  • Accessible sur tous les écrans
  • Pas de publicité

Découvrez nos offres

Déjà abonné ? Se connecter

Écrit par :

  • : professeur d'histoire du Brésil, directeur du Centre d'études du Brésil et de l'Atlantique sud à l'université de Paris-IV-Sorbonne

Classification

Autres références

«  ROUSSEFF DILMA (1947- )  » est également traité dans :

AQUARIUS (K. Mendonça Filho)

  • Écrit par 
  • René MARX
  •  • 1 109 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Un lieu de mémoire »  : […] Le nom de l'immeuble, Aquarius, le « Verseau », renvoie probablement à la mythologie hippie de la fin des années 1960, l'« ère du Verseau » que célébrait la comédie musicale Hair . De fait, Clara est d'abord fidèle à une jeunesse vécue sous la dictature, aux valeurs libertaires d'après 1968 que tous semblent avoir oubliées autour d'elle, y compris ses enfants, rentrés dans le rang. Le capitalisme […] Lire la suite

BRÉSIL - Le Brésil contemporain

  • Écrit par 
  • Luiz Felipe de ALENCASTRO
  •  • 5 659 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « Le second mandat de Lula (2007-2010) »  : […] D'après les résultats du scrutin présidentiel et les analyses du politologue brésilien André Singer, le profil des électeurs de Lula s'est modifié entre l'élection de 2002 et celle de 2006. D'un côté, le président perdait l'appui d'une partie de la classe moyenne, de l'autre, il gagnait le soutien, beaucoup plus massif, des électeurs plus pauvres et moins organisés de différentes régions, et surto […] Lire la suite

BRÉSIL - Économie

  • Écrit par 
  • Jacques BRASSEUL
  •  • 6 368 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « Les atouts et les faiblesses du Brésil au début du xxie siècle »  : […] Le Brésil fait partie, comme l'Inde et la Chine, de ces pays émergents capables de faire basculer dans les prochaines décennies les rapports de force de l'économie mondiale. En retard sur l'Asie et sa croissance accélérée des années 1990-2000, le pays reste handicapé par un État encore trop souvent inefficace, une bureaucratie et des procédures trop lourdes qui freinent l'activité économique, d'im […] Lire la suite

Pour citer l’article

Luiz Felipe de ALENCASTRO, « ROUSSEFF DILMA (1947- ) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 29 janvier 2023. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/dilma-rousseff/