DE L'ESPRIT DES LOIS, MontesquieuFiche de lecture

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Une science de la loi

La démarche apparaît à la fois comme rigoureuse dans sa visée d'ensemble et particulièrement souple dans la multiplication des exemples, empruntés aux époques et aux pays les plus divers. La typologie des gouvernements, l'opposition entre climats du Nord et du Sud semblent constituer des grilles précises. Mais elles sont moins débordées qu'enrichies et nuancées par la prolifération des cas particuliers. Montesquieu s'efforce de maintenir l'unité du général et la diversité du particulier, le principe d'une rationalité d'ensemble et le pragmatisme des connaissances historiques et ethnographiques. L'hypothèse de la gravitation universelle, énoncée par Newton pour rendre compte de l'ensemble des mouvements terrestres et célestes, fournit un modèle pour expliquer le fonctionnement des sociétés qui ne doit plus être rapporté à un principe fixe, mais à un mouvement incessant. Le philosophe se doit alors de saisir des rapports constants entre ces changements : « Entre un corps mû et un autre corps mû, c'est suivant les rapports de la masse et de la vitesse que tous les mouvements sont reçus, augmentés, diminués, perdus ; chaque diversité est uniformité, chaque changement est constance. »

L'originalité de Montesquieu est de transformer ainsi des débats qui étaient strictement techniques et érudits en un travail qui reste certes difficile, mais qui s'adresse à l'ensemble du public cultivé. Il maîtrise une masse énorme d'informations et de documentation par la rapidité d'un style qui passe de l'ampleur à la brièveté épigrammatique, et domine le constat de l'infinie variété des législations humaines par la conviction qu'un partage doit s'opérer entre les pouvoirs exécutif, législatif et judiciaire. Dans la mobilité universelle des choses, cet équilibre fragile constitue un idéal qui reste sans cesse à conquérir ou conforter.


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 3 pages


Écrit par :

  • : professeur de littérature française à l'université de Paris-IV-Sorbonne

Classification


Autres références

«  DE L'ESPRIT DES LOIS, Montesquieu  » est également traité dans :

DURKHEIM (ÉCOLE DE)

  • Écrit par 
  • Claude JAVEAU
  •  • 2 534 mots

Dans le chapitre « Aux origines de la sociologie française »  : […] Durkheim s'est assigné la tâche de créer la science sociologique, avec ses propres objets, sa méthodologie et ses modèles explicatifs. Philosophe de formation, il se situe dans la lignée positiviste de Comte (1798-1857), l'inventeur du mot sociologie. Le positivisme ne s'intéresse ni aux causes premières ni aux fins dernières des phénomènes, mais seulement à la manière dont ils peuvent être expl […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/durkheim-ecole-de/#i_25426

LOI

  • Écrit par 
  • Georges BURDEAU, 
  • Universalis
  •  • 12 636 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Loi naturelle et loi positive »  : […] Quelle que soit la place que les divers systèmes juridiques accordent à la loi parmi les sources du droit, il est admis qu'elle s'en distingue par le fait qu'elle est une règle posée par l'autorité souveraine. La question est donc de savoir si le pouvoir est libre d'ériger en loi toute règle qui lui paraît mériter de l'être. Sur ce thème, la pensée politique n'a jamais cessé d'entretenir le débat […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/loi/#i_25426

LUMIÈRES

  • Écrit par 
  • Jean Marie GOULEMOT
  •  • 7 857 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Le quadrillage du monde »  : […] De fait, les Lumières impliquent une géographie des savoirs possibles. Voltaire explique clairement dès les Lettres philosophiques , qu'on ne peut définir l'âme ou Dieu. Il voit même dans l'excès métaphysique une espèce de péché d'orgueil de l'homme. Il faut reconnaître des limites à la connaissance. Mais ces domaines de l'inconnaissable une fois établis, il n'existe pas de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/lumieres/#i_25426

Pour citer l’article

Michel DELON, « DE L'ESPRIT DES LOIS, Montesquieu - Fiche de lecture », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 16 octobre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/de-l-esprit-des-lois/