SCHRAMM DAVID (1945-1997)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

L'astrophysicien et cosmologue américain David N. Schramm s'est tué le 19 décembre 1997 aux commandes de son avion personnel dans la région de Denver (Colorado). Né le 25 octobre 1945 à Saint Louis (Missouri), il avait commencé ses études supérieures au M.I.T. (Massachusetts Institute of Technology), puis avait soutenu sa thèse en 1971 à l'Institut californien de technologie (Caltech) de Pasadena. Après deux ans passés à l'université du Texas à Austin, il rejoignit l'université de Chicago en 1974 et y accomplit toute sa carrière ; il en était depuis 1995 le vice-président pour la recherche.

Les travaux théoriques de Schramm ont porté sur la plupart des sujets d'intérêt actuel de l'astrophysique et de la cosmologie : supernovae, origine des éléments, âge de l'Univers, problème de la matière sombre. Il a été un des pionniers d'un nouveau domaine de recherche unifiant les connaissances de la physique des particules à la cosmologie du big bang. C'est ainsi qu'il put déterminer le nombre de familles de particules élémentaires à partir des abondances actuelles dans l'Univers des éléments légers (hydrogène, deutérium, hélium et lithium). En comptant les trois types de neutrinos présents dans la désintégration des bosons électrofaibles Z0, les physiciens du Cern confirmaient expérimentalement en 1989 la pertinence de cette approche originale.

Ses dernières interrogations portaient sur le caractère fermé ou ouvert de l'Univers, sujet lié au problème de la masse totale de celui-ci. On sait en effet que de nombreuses indications incitent à penser à la présence d'une matière sombre dont nous ne connaissons pas l'identité : neutrinos, mini-trous noirs ou particules plus hypothétiques, comme les axions ou les photinos. Notons aussi ses contributions sur l'origine des rayons cosmiques et, en particulier, sur ceux d'énergie extrême, ainsi que sur l'astronomie neutrino, dont l'observation de la supernova 1987A marqua la naissance.

Ancien champion des États-Unis de lutte gréco-romaine, ce chercheur au tempérament exceptionnel avait collaboré avec de nombreux astrophysiciens, dont Jean Audouze, Michel Cassé et Hubert Reeves sont les plus connus en France. Il restera comme un des fondateurs de ce qu'on appelle maintenant la physique des astroparticules. Ses articles de vulgarisation ont permis à un large public d'apprécier les enjeux de ce passionnant domaine de recherche.

Jean Audouze

Jean Audouze

photographie

Le Français Jean Audouze, spécialiste de la nucléosynthèse primordiale et des éléments légers, ainsi que de l'évolution chimique des galaxies. 

Crédits : Violaine Paquereau

Afficher

—  Bernard PIRE

Écrit par :

  • : directeur de recherche au CNRS, centre de physique théorique de l'École polytechnique, Palaiseau

Classification

Pour citer l’article

Bernard PIRE, « SCHRAMM DAVID - (1945-1997) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 17 mai 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/david-schramm/