WINELAND DAVID JEFFREY (1944- )

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Physicien américain, colauréat du prix Nobel de physique 2012 pour « avoir mis au point des méthodes expérimentales novatrices permettant de mesurer et de manipuler des systèmes quantiques individuels ». Né le 24 février 1944 à Wauwatosa, près de Milwaukee (Wisconsin, États-Unis), David Jeffrey Wineland a passé sa jeunesse à Sacramento en Californie et a commencé ses études universitaires en physique à l’université de Californie à Berkeley. Après une thèse de doctorat soutenue en 1970 à l’université Harvard et un séjour postdoctoral de cinq années à l’université de Washington, il devient chercheur au laboratoire de physique du N.I.S.T. (National Institute of Standards and Technology), à Boulder dans le Colorado et il y effectuera toutes ses recherches. Il a de plus enseigné à l’université du Colorado à Boulder de 1985 à 1993.

David Wineland, Prix Nobel de physique 2012

photographie : David Wineland, Prix Nobel de physique 2012

photographie

 L'Américain David Wineland et son collègue français Serge Haroche ont obtenu le prix Nobel de physique 2012 pour «l'invention de méthodes expérimentales révolutionnaires, qui permettent de mesurer et de manipuler des systèmes quantiques individuels». 

Crédits : Dana Romanoff/ Getty Images News/ AFP

Afficher

En 1978, Wineland réussit à mettre en œuvre la technique du refroidissement par laser qui permet de geler un système atomique jusqu’à une température très proche du zéro absolu. Il a ensuite utilisé cette technique pour piéger des ions afin de tester sur ces systèmes les lois quantiques à des degrés de précision inégalés. Il a de plus imaginé et mené à bien des montages considérés comme les pièces élémentaires des ordinateurs quantiques, réalisant par exemple en 1995 la première porte logique quantique constituée d’un unique atome. En 1998 puis en 2000, il a mis en évidence des systèmes intriqués de deux puis de quatre ions. En 2004, il a démontré la faisabilité d’une téléportation d’information parmi des particules massives. L’année suivante, il a réalisé une horloge atomique à logique quantique dont la précision excède une seconde en 4 milliards d’années. C’est pour toutes ces réalisations qu’il a partagé le prix Nobel de physique en 2012 avec le Français Serge Haroche.

—  Bernard PIRE

Écrit par :

  • : directeur de recherche émérite au CNRS, centre de physique théorique de l'École polytechnique, Palaiseau

Classification

Autres références

«  WINELAND DAVID JEFFREY (1944- )  » est également traité dans :

HAROCHE SERGE (1944- )

  • Écrit par 
  • Claude COHEN-TANNOUDJI, 
  • Jean-Michel RAIMOND
  •  • 1 060 mots

Né le 11 septembre 1944 à Casablanca, Serge Haroche intègre en 1963 l'École normale supérieure (E.N.S.), où il passe l'agrégation de physique et un doctorat de troisième cycle. Entré au C.N.R.S., il soutient, en 1971, un doctorat d'État préparé sous la direction de Claude Cohen-Tannoudji. Il est nommé professeur à l'université Pierre-et-Marie-Curie en 1975. Il occupe la chaire de physique quantiq […] Lire la suite

PRIX NOBEL DE PHYSIQUE 2012

  • Écrit par 
  • Bernard PIRE
  •  • 373 mots
  •  • 2 médias

Le prix Nobel de physique récompense en 2012 le physicien français Serge Haroche (né en 1944) et son collègue américain David J. Wineland (né en 1944) pour « l'invention de méthodes expérimentales révolutionnaires, qui permettent de mesurer et de manipuler des systèmes quantiques individuels » . Le domaine de l'optique quantique qu'explorent les équipes des deux chercheurs est à la pointe de l' […] Lire la suite

Pour citer l’article

Bernard PIRE, « WINELAND DAVID JEFFREY (1944- ) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 23 octobre 2020. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/david-jeffrey-wineland/