GROSSMAN DAVID (1954- )

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Écrivain israélien, David Grossman est né le 25 janvier 1954 à Jérusalem. Dans son enfance, il participe à des émissions de radio pour enfants sur la chaîne publique Qol Israel (La voix d’Israël) et prête sa voix à des sketches de sa composition. Il fait des études de philosophie et de théâtre à l’université hébraïque de Jérusalem. Dans les années 1970 et 1980, il est producteur, auteur et présentateur d’émissions radiophoniques pour la jeunesse. Ses premières nouvelles paraissent dans des suppléments littéraires journalistiques alors qu’il est encore étudiant. En 1982, il remporte un prix de littérature pour la jeunesse avec son premier roman, Duel à Jérusalem.

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 3 pages




Écrit par :

  • : maître de conférences habilitée en littérature hébraïque moderne et contemporaine à l'université de Paris-III-Sorbonne nouvelle

Classification


Autres références

«  GROSSMAN DAVID (1954- )  » est également traité dans :

ISRAËL

  • Écrit par 
  • Marcel BAZIN, 
  • Claude KLEIN, 
  • François LAFON, 
  • Lily PERLEMUTER, 
  • Ariel SCHWEITZER
  • , Universalis
  •  • 26 707 mots
  •  • 40 médias

Dans le chapitre « Le roman dans l'histoire »  : […] Profondément intégrés à la vie du kibboutz, ces écrivains s'attachent à l'exaltation des valeurs collectives. Leurs héros, à la fois bâtisseurs et combattants, font délibérément le sacrifice de leur vie pour défendre leur idéal. Ils n'ont pratiquement pas d'existence en dehors du microcosme du kibboutz. Les auteurs les plus en renom sont Yigal Mos […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/israel/#i_27784

SHOAH LITTÉRATURE DE LA

  • Écrit par 
  • Rachel ERTEL
  •  • 12 488 mots
  •  • 10 médias

Dans le chapitre « Réverbérations au loin »  : […] Face au séisme qui ébranle la littérature européenne, celle des États-Unis, où s'affirment des romanciers juifs, ne peut qu'en subir les contrecoups. Ainsi, Edward Lewis Wallant fait de Sol Nazerman, son Prêteur sur gages (1961), un rescapé de Dachau et de Bergen-Belsen, un membre de cette société secrète qui passe ses nuits à combattre les fantôm […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/litterature-de-la-shoah/#i_27784

Pour citer l’article

Michèle TAUBER, « GROSSMAN DAVID (1954- ) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 22 février 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/david-grossman/