BLOOR DAVID (1942- )

ANTHROPOLOGIE DES SCIENCES

  • Écrit par 
  • Sophie HOUDART
  •  • 3 555 mots

Dans le chapitre « L’anthropologie symétrique »  : […] Cette première génération d’anthropologues des sciences est redevable de la proposition formulée par David Bloor dans son ouvrage Knowledge and Social Imagery (1976)   : celle de « programme fort ». Au cœur de ce programme, Bloor posait la notion de « symétrie » : il postulait que toutes les connaissances, empiriques comme fondamentales, devaient être traitées également et être soumises à l’enqu […] Lire la suite

RÉFLEXIVITÉ, sociologie

  • Écrit par 
  • Michel LALLEMENT
  •  • 988 mots

La notion de réflexivité véhicule trois significations sociologiques majeures. Elle désigne d’abord une posture qui consiste à intégrer l’observateur dans le champ de l’observation. Comme l’a suggéré Norbert Elias dans Engagement und D istanzierung (1983), la pratique des sciences sociales doit composer avec les intérêts, les passions, les jugements et les partialités qui font le sel des confl […] Lire la suite

SCIENCES - Sociologie

  • Écrit par 
  • Yves GINGRAS
  •  • 5 538 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Le « programme fort » »  : […] La sociologie des intérêts offre un modèle sociologique de la pratique scientifique axé sur la mise en évidence des multiples intérêts en jeu et du caractère contingent et construit des consensus qui définissent le savoir « vrai » accepté par la communauté scientifique. David Bloor proposera une formulation théorique de l'approche générale du « constructivisme social » qui fera date. Sous le lab […] Lire la suite