BLAIR DAVID (1932-1976)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Le premier danseur étoile et maître de ballet anglais qui ait été entièrement formé en Angleterre depuis la Seconde Guerre mondiale, David Blair est né à Halifax (Yorkshire). Il étudie la danse à la Royal Academy of Dancing et entre en 1946 à la Sadler's Wells School ; un an plus tard il est engagé (à quinze ans) au Sadler's Wells Ballet. Ses progrès sont tels qu'il gravit rapidement les échelons de la hiérarchie : à dix-huit ans, il est soliste. En 1955, David Blair devient le plus brillant danseur étoile du Sadler's Wells (cette compagnie prendra le nom de Royal Ballet en 1956).

De tempérament vif, le visage ouvert, l'œil malicieux, de proportions parfaites, David Blair, qui possède une technique éblouissante, est le prototype du danseur de demi-caractère. Michael Somes règle Summer Interlude, son unique ballet, pour lui. Le chorégraphe John Cranko lui confie des rôles importants, qu'il marque de sa personnalité, entre autres Harlequin in April, Pineapple Poll (l951) et The Prince of Pagodas (1957). Mais le rôle le plus marquant de sa carrière est sans conteste celui de Colas, de La Fille mal gardée : ce ballet de Dauberval, créé à Bordeaux le 1er juillet 1789, est remonté par sir Frederic Ashton au Royal Opera House de Londres (Covent Garden), le 28 janvier 1960. David Blair se distingue également dans le répertoire classique : Le Lac des cygnes, Giselle, Coppélia, Roméo et Juliette de MacMillan (1965, rôle de Mercutio).

Ses partenaires sont l'ex-ballerine soviétique Violetta Elvin, Nadia Nerina, Svetlana Bériosova, Alicia Markova et Yvette Chauviré. Lorsque Michael Somes, qui est le partenaire attitré de Margot Fonteyn, quitte la scène, David Blair prend sa place ; il fait de nombreuses tournées à l'étranger avec Margot Fonteyn jusqu'à l'arrivée de Rudolf Noureev au Royal Ballet.

Margot Fonteyn

Margot Fonteyn

photographie

Margot Fonteyn (1919 - 1991) et David Blair (1932-1976), lors d'une répétition de Cendrillon, à Covent Garden, à Londres, en 1965. 

Crédits : Hulton Getty

Afficher

Dès 1965, David Blair met ses dons de chorégraphe et de maître de ballet en valeur ; il règle La Belle au bois dormant et Le Lac des cygnes à Atlanta, puis à l'American Ballet Theatre, où il remonte également Giselle en 1968.

David Blair a épousé la danseuse Maryon Lane. Au moment de sa mort, survenue subitement à Londres en 1976, il s'apprêtait à partir pour la Norvège, où il venait d'être nommé directeur artistique du ballet de l'Opéra d'Oslo.

—  Gilberte COURNAND

Écrit par :

Classification

Les derniers événements

24-28 juin 2007 • Royaume-Uni • Nomination de Gordon Brown au poste de Premier ministre.

Le 24, le Parti travailliste élit à sa présidence le chancelier de l'Échiquier Gordon Brown, cofondateur du New Labour au côté de Tony Blair; il succède à ce dernier qui exerçait les fonctions de leader depuis juillet 1994. Le 27, Tony Blair, Premier ministre depuis mai 1997, remet sa démission à [...] Lire la suite

2-26 février 2004 • États-Unis - Royaume-Uni • Poursuite des polémiques sur les armes de destruction massive et l'intervention militaire en Irak.

Le 2, le secrétaire d'État américain Colin Powell déclare dans la presse qu'il « ignore » s'il aurait approuvé l'intervention en Irak au cas où il aurait été informé de l'absence d'armes de destruction massive dans le pays. Le 3, le Premier ministre britannique Tony Blair annonce l'ouverture d'une [...] Lire la suite

28-30 janvier 2004 • Royaume-Uni • Rapport sur la mort de l'expert en armement David Kelly.

également qu'il n'y a pas eu de « stratégie déshonorante » de la part du gouvernement lors de la divulgation à la presse du nom de David Kelly. Le Premier ministre Tony Blair et ses collaborateurs sortent ainsi blanchis des accusations portées contre eux. Le président de la chaîne de radio [...] Lire la suite

4-27 janvier 2004 • Irak • Poursuite de la polémique sur l'existence des armes de destruction massive.

Le 4, le Premier ministre britannique Tony Blair effectue une visite surprise sur la base de Shaïba, près de Bassorah. Il déclare que le but de la coalition est d'« aider l'Irak à devenir un pays stable, prospère, démocratique et gouverné par les Irakiens ». Le 4 également, l'hebdomadaire [...] Lire la suite

26-29 août 2003 • Royaume-Uni • Poursuite de la polémique sur le dossier relatif aux armes irakiennes.

Le 26, le président du comité conjoint des services de renseignement, John Scarlett, témoignant dans le cadre de l'enquête indépendante sur la mort, en juillet, de David Kelly, affirme qu'il est le seul responsable de l'information selon laquelle l'Irak pouvait déployer ses armes de destruction [...] Lire la suite

8-20 juillet 2003 • États-Unis - Royaume-Uni • Polémique sur les preuves contre l'Irak et suicide de David Kelly.

, le Premier ministre britannique Tony Blair s'exprime devant le Congrès américain, justifiant l'intervention américano-britannique contre l'Irak. Le 18, l'expert en armes bactériologiques auprès du ministère de la Défense britannique, David Kelly, est retrouvé mort non loin de son domicile [...] Lire la suite

1er-27 septembre 2002 • Irak - O.N.U. • Acceptation par Bagdad du retour des inspecteurs en désarmement de l'O.N.U.

action militaire rapide en Irak. Le 7, à Camp David, le président des États-Unis George W. Bush et le Premier ministre britannique Tony Blair dénoncent la « politique de l'inaction » envers le régime de Saddam Hussein. Le 9, l'Institut international d'études stratégiques (I.I.S.S.), organisme [...] Lire la suite

1er-14 août 2001 • Royaume-Uni • Suspension provisoire des institutions d'Irlande du Nord.

de l'exécutif de la province semi-autonome, David Trimble. Ce plan reste vague en ce qui concerne la question du désarmement des milices. Il donne des gages au camp catholique en prévoyant l'ouverture des rangs de la police nord-irlandaise aux républicains et aux effectifs de la police sud-irlandaise [...] Lire la suite

16-23 février 2001 • Irak • Nouveaux bombardements américano-britanniques.

de ses entretiens à Camp David avec Tony Blair, le Premier ministre britannique, qui est le premier dirigeant européen à le rencontrer, le président George W. Bush déclare que Washington et Londres « travailleront ensemble » à rendre les sanctions contre Bagdad « plus efficaces ».  [...] Lire la suite

Pour citer l’article

Gilberte COURNAND, « BLAIR DAVID - (1932-1976) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 20 mai 2020. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/david-blair/