HUILLET DANIÈLE (1936-2006)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Cinéaste. Son nom est indissociable de celui de son époux, Jean-Marie Straub, avec qui elle cosigne tous ses films. À Munich, où Straub a fui la réquisition pour l'Algérie, le couple réalise d'après Heinrich Böll Machorka-Muff (1962) puis un premier long-métrage, Non Réconciliés (1965). Chronique d'Anna-Magdalena Bach (1967) tient lieu de manifeste : son en prise directe, refus du spectaculaire, importance du non-dit, concentration. Tenant d'un cinéma indépendant et engagé, le couple se charge de l'ensemble de la fabrication (écriture, réalisation, montage, production), construisant une œuvre intransigeante et volontairement confidentielle : Leçons d'histoire, d'après Brecht (1972) ; Moïse et Aaron (1974), d'après l'opéra de Schönberg ; Fortini/Cani (1976), d'après Les Chiens du Sinaï de Franco Fortini ; Toute révolution est un coup de dés (1977), d'après Mallarmé ; De la nuée à la Résistance (1978), d'après Pavese ; Trop tôt, trop tard (1981) ; Amerika, rapports de classe (1984), d'après Kafka ; La Mort d'Empédocle (1987), d'après Hölderlin, que prolonge Noir Péché (1989), puis Cézanne (1990), ou encore Sicilia ! (1999), d'après Vittorini, et Ces Rencontres avec eux (2006), d'après Pavese. Lors de la Mostra de Venise, en 2006, un lion d'argent a été attribué aux deux cinéastes pour l'ensemble de leur œuvre.

—  Universalis

Classification


Autres références

«  HUILLET DANIÈLE (1936-2006)  » est également traité dans :

LEONHARDT GUSTAV (1928-2012)

  • Écrit par 
  • Juliette GARRIGUES
  •  • 1 816 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Le chambriste et le chef d'orchestre »  : […] Gustav Leonhardt se produit en trio avec le violoncelliste Anner Bylsma et le flûtiste Frans Brüggen  ; ensemble, ils formeront en 1962, avec le violoniste Jaap Schröder, le Quadro Amsterdam. Il est également un remarquable chambriste : en 1955, il fonde le Leonhardt Consort, et c'est à cette époque qu'il commence à diriger des chœurs et des ensembles instrumentaux baroques. En tant que chef d'or […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/gustav-leonhardt/#i_94206

PARLANT (CINÉMA) - (repères chronologiques)

  • Écrit par 
  • Michel CHION
  •  • 3 247 mots

1899 États-Unis. Th e Astor Tramp , « picture song » de Thomas Edison. Bande filmée destinée à être accompagnée d'une chanson chantée en salle (derrière l'écran) par des artistes invités. 1900 France. Présentation par Clément Maurice du Phono-Cinéma-Théâtre à l’'Exposition universelle. Au programme, une scène d' Ham […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/parlant-cinema-reperes-chronologiques/#i_94206

STRAUB JEAN-MARIE (1933- )

  • Écrit par 
  • Joël MAGNY
  •  • 1 126 mots

Le nom de Jean-Marie Straub, né le 8 janvier 1933 à Metz, doit être associé à celui de Danièle Huillet (1936-2006), qui fut coauteur de tous ses films, et qu'il épousa en 1959. Son enfance se déroule sous le signe des cultures française et allemande. Après la Libération et un passage chez les Jésuites, il entreprend des études de lettres et aspire à la carrière d'écrivain. Straub est d'abord marqu […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jean-marie-straub/#i_94206

Pour citer l’article

« HUILLET DANIÈLE - (1936-2006) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 24 juin 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/daniele-huillet/