DEFOE DANIEL (1660-1731)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Romancier, pamphlétaire, homme d'action, Daniel Defoe est né et mort à Londres. Ses origines, sa carrière et son œuvre reflètent très largement l'idéologie de la classe moyenne anglaise à partir du xviiie siècle.

La génération dont Defoe fait partie est très exactement celle de la « révolution pacifique » de 1688. Cet événement consacre la défaite des théories monarchiques absolutistes et de droit divin. D'autre part, il place la nation dans un cadre politique propre à concilier, en théorie et en pratique, révolution industrielle, doctrine libérale, mercantilisme, impérialisme et individualisme.

Homme d'affaires

La famille Defoe était originaire des Flandres. James, père de Daniel, tenait une boutique de chandelles dans le quartier populaire de Cripplegate. Protestant non anglican, mais de tendance modérée, c'est-à-dire à l'écart du mouvement puritain, il confia l'éducation de son fils au révérend Charles Morton, directeur d'une institution privée non conformiste à Newington Green, près de Londres. Les biographes de Defoe accordent à Morton, qui devait par la suite devenir vice-recteur de l'université Harvard, une influence capitale sur la vocation littéraire du futur romancier. Conformément aux vœux de son entourage, ce dernier envisagea néanmoins une carrière ecclésiastique. Après avoir terminé ses études, il semble s'être pendant quelque temps livré à une activité de prédicateur. Mais son intérêt pour la vie pratique l'emporta très vite : vers 1682 commence pour Defoe une existence active, fort variée et toujours un peu mystérieuse. Pendant vingt ans il s'occupera de diverses affaires. Lesquelles ? Commerce, spéculation, affaires politiques, le tout ensemble. Ce passage du public au privé, et inversement, est très caractéristique de l'époque et des mœurs. Jamais dans la vie politique anglaise la frontière entre amateurs et professionnels n'a été si floue. (Notons au passage qu'aujourd'hui encore le terme de business est investi d'une valeur sémantique bien plus large que ne l'est le terme correspondant en français.) Pour « affaires », donc, Defoe va fréquemment vo [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 4 pages




Écrit par :

Classification


Autres références

«  DEFOE DANIEL (1660-1731)  » est également traité dans :

PICARESQUE ROMAN

  • Écrit par 
  • Maurice MOLHO
  •  • 2 139 mots

Dans le chapitre « Les pícaros hors d'Espagne »  : […] Les romans picaresques coururent l'Europe, et le ton s'en retrouve dans des œuvres telles que l' Histoire comique de Francion , de Charles Sorel (1623), ou le Simplicius Simplicissimus de Grimmelshausen (1668). Mais l'imitation la plus célèbre reste l' Histoire de Gil Blas (1715-1735) de Lesage, qui reprend des thèmes espagnols afin de construire […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/roman-picaresque/#i_1864

ROBINSON CRUSOÉ, Daniel Defoe - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Jean-François PÉPIN
  •  • 1 110 mots
  •  • 1 média

C'est en 1719 que paraît l'un des romans les plus fameux de la littérature mondiale, Robinson Crusoé , sous le titre original de The Life and Strange Surprizing Adventures of Robinson Crusoé , dû à la plume de l'écrivain anglais Daniel Defoe (1660-1731). L'aventure est tirée d'une histoire véridique, celle du marin écossais Selkirk, abandonné pour […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/robinson-crusoe/#i_1864

Voir aussi

Pour citer l’article

Pierre NORDON, « DEFOE DANIEL - (1660-1731) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 07 mars 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/daniel-defoe/