DALÉCARLIE

Peuplée de 275 600 habitants en 2008, la Dalécarlie (en suédois, Dalarna) est une région chère au cœur des Suédois ; c'est de là qu'est partie en 1520 la révolte de Gustave Vasa contre le joug danois, et elle est restée en quelque sorte le symbole de l'unité nationale. Elle constitue la majeure partie du comté de Dalarna (Kopparberg jusqu'en 1997) ; elle s'étend sur 27 900 kilomètres carrés à travers les plateaux jusqu'à la chaîne des Scandes et s'enfonce assez loin vers le nord, au-delà du 62e degré de latitude. Elle est formée de terrains anciens recouverts de moraines ; mais, en son centre, une large tache de calcaire silurien entoure le lac Siljan (354 km2). Elle est traversée par de profondes vallées (Österdalälv, Västerdalälv, cours d'eau descendus des fjälls, se réunissant pour former le Dalälv). Les conditions offertes à l'économie sont très diverses, la Dalécarlie formant la transition entre la Suède septentrionale et la Suède méridionale. Une bonne partie du sol est couverte de forêts et de tourbières. Cependant, on trouve d'assez riches pâturages et on pratique, l'été, la vie pastorale dans les chalets de montagne. Mais, dès le Moyen Âge, les activités ont été à la fois agricoles et industrielles, en liaison avec le Bergslag. Les mines (fer, argent, plomb, cuivre, etc.), dont certaines ont été exploitées à partir du xiiie siècle, ont longtemps constitué la principale activité économique de la région, contribuant à la richesse de petites villes (Mora, Avesta, Hedemora) ou de plus importantes, comme Borlänge (47  600 habitants en 2008), également spécialisée dans l’industrie du bois (papeterie). Mais les mines ont quasi toutes fermé au tournant du xxie siècle, entraînant la disparition des usines sidérurgiques disséminées dans les petites villes. Falun, capitale du comté de Dalarna, compte 55  200 habitants en 2008. La Dalécarlie, avec ses anciens costumes, ses villages groupés, apparaît un peu comme un musée de la Suède ancienne. Elle est aussi une région touristique très fréquentée, notamment autour du lac Siljan avec des stations comme Leksand et Rättvik.

—  Georges CHABOT

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Écrit par :

  • : directeur honoraire de l'Institut de géographie de l'université de Paris

Classification


Autres références

«  DALÉCARLIE  » est également traité dans :

BERGSLAG

  • Écrit par 
  • Georges CHABOT
  •  • 313 mots
  •  • 1 média

Le terme de Bergslag désignait au Moyen Âge un groupement minier, avec ses forêts, ses villages, ses forges, auquel étaient accordés des privilèges spéciaux ; puis, à partir du xvie siècle, on a appelé ainsi tout l'ensemble des bergslag. Cet ensemble, mal délimité, s'étend sur le Värmland, le […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/bergslag/#i_41775

GUSTAVE Ier VASA (1495-1560) roi de Suède (1523-1560)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 800 mots

Gustave choisit alors de se rebeller. Il incite la région de Dalécarlie à se soulever, acquiert par des concessions judicieuses le soutien des autorités laïques et religieuses qui craignent désormais l'union de Kalmar, laquelle regroupe les trois royaumes scandinaves sous l'égide de Christian II. […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/gustave-ier-vasa/#i_41775

SUÈDE

  • Écrit par 
  • Régis BOYER, 
  • Michel CABOURET, 
  • Maurice CARREZ, 
  • Georges CHABOT, 
  • Jean-Claude MAITROT, 
  • Jean-Pierre MOUSSON-LESTANG, 
  • Lucien MUSSET, 
  • Claude NORDMANN, 
  • Jean PARENT
  • , Universalis
  •  • 35 816 mots
  •  • 18 médias

Dans le chapitre « La Suède centrale »  : […] La Dalécarlie supérieure, où se retrouvent des vestiges de l'ancienne vie rurale autour du lac Siljan, est un des séjours de vacances favoris des habitants de Stockholm […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/suede/#i_41775

Pour citer l’article

Georges CHABOT, « DALÉCARLIE », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 19 septembre 2017. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/dalecarlie/