CYANURE D'HYDROGÈNE

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Également appelé formonitrile, le cyanure d'hydrogène H—C≡N est un liquide incolore, très mobile, de forte odeur d'amandes amères, fortement toxique et miscible à l'eau en toutes proportions : ses solutions sont connues sous le nom d'acide cyanhydrique ou acide prussique (nom provenant du bleu de Prusse, ou bleu de Berlin). Sa masse moléculaire est 27,016 g, sa température d'ébullition 260C, sa température de congélation — 13,240C, et sa densité (à 15 0C) 0,697.

Il a été découvert par C. W. Scheele, qui l'a préparé à partir du bleu de Prusse (ferrocyanure ferrique) par action d'acide sulfurique : 2K4[Fe(CH)6] + 3 H2SO4 donnent K2[Fe(CH)6] + 3 K2SO4 + 6 HCN.

On peut aussi le préparer par décomposition de ses sels par les acides :2 KCH + H2SO4 donnent K2SO4 + HCN,

ou par oxydation catalytique d'un mélange de méthane et d'ammoniac par l'air à 1 000 0C sur toile de platine.

L'acide cyanhydrique est un acide faible décomposable par l'eau. Par ébullition de ses solutions aqueuses, il se polymérise avec formation simultanée de formiate d'ammonium. Par neutralisation avec les bases, il donne des cyanures qui s'hydrolysent facilement et possèdent la même odeur que l'acide.

Les cyanures alcalins trouvent beaucoup d'applications dans l'extraction et dans la concentration des minerais, ainsi que dans les procédés électrolytiques ; ils sont également utilisés dans de nombreuses synthèses organiques et dans le traitement de l'acier.

Les cyanures sont des poisons très puissants, car ils inhibent les processus d'oxydation cellulaire au niveau de la cytochrome-oxydase. En effet, ce sont des complexants des métaux des enzymes respiratoires. Pour l'être humain, la dose mortelle est de 50 milligrammes. Des doses plus faibles entraînent des vomissements, des troubles de la respiration et une perte de conscience.

—  Universalis

Classification

Pour citer l’article

« CYANURE D'HYDROGÈNE », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 06 décembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/cyanure-d-hydrogene/