CUPRESSALES

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Les Cupressacées

Les Cupressacées constituent une famille plus homogène que les Taxodiacées ; on peut la définir par des caractères généraux concernant le cône femelle et les feuilles. À l'exception du genévrier, ce sont tous des arbres.

Le cône femelle est petit et souvent globuleux (diamètre n'excédant pas 4 cm). Il est formé de 1 à 8 verticilles de pièces opposées ou alternes représentant la bractée et l'écaille soudées entre elles. Elles portent de 1 à 40 ovules suivant les genres. Les Cupressacées présentent deux types de feuilles. Lorsqu'elles sont aciculaires, plates, piquantes et écartées du rameau sur lequel elles s'insèrent, comme chez le genévrier commun, on les appelle feuilles junipéroïdes. Au contraire, les feuilles des cyprès (Cupressus) et Thuja, en écailles courtes appliquées contre le rameau, qui n'est pas piquant, sont dites cupressoïdes et thujoïdes. Dans tous les cas, les premières feuilles formées par la plantule (feuilles juvéniles) sont de type junipéroïde. Les feuilles adultes conservent ce type ou deviennent de type cupressoïde ou thujoïde après une série plus ou moins longue de feuilles à morphologie intermédiaire.

Structure du cône femelle

Structure du cône femelle

Diaporama

Structure du cône femelle des Cupressales. L'axe A1 du cône porte des bractées qui axillent des écailles ovulifères. Ces écailles portent un seul ou une série d'ovules. La bractée et l'écaille peuvent être intimement soudées ; elles restent toutefois identifiables par leur... 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Le feuillage juvénile ou les différents types de feuilles intermédiaires peuvent être conservés par des pratiques horticoles donnant des Cupressacées naines, les Retinospora, de taille, de port et de couleurs variés. Ces conifères nains, abondamment commercialisés, proviennent d'espèce de Thuja, Biota ou Chamaecyparis.

Les Cupressacées sont classées en quatre sous-familles :

– Les Cupressinées (3 genres : Cupressus, Chamaecyparis, Fokienia) sont un groupe de l'hémisphère Nord. Le cyprès (Cupressus sempervirens), certainement issu d'Asie Mineure, est acclimaté depuis longtemps sur le pourtour méditerranéen ; le Cupressus macrocarpa (syn. lambertiana), originaire de Californie, est planté dans le midi et l'ouest de la France ; le Cupressus arizonica, à feuillage vert-bleu, est fréquemment cultivé comme plante ornementale dans toute la France en raison de sa rusticité ; le Chamaecyparis [...]


Médias de l’article

Structure du cône femelle

Structure du cône femelle
Crédits : Encyclopædia Universalis France

diaporama

Genévrier (rameau et fruits)

Genévrier (rameau et fruits)
Crédits : Istituto Geografico De Agostini

photographie



1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 3 pages




Écrit par :

Classification

Voir aussi

BIOTA    HUILE DE CADE    CUPRESSACÉES    CYPRÈS    OXYCÈDRE    THUJA

Pour citer l’article

Michel GIANORDOLI, « CUPRESSALES », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 12 décembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/cupressales/