VICÚS CULTURE

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

La culture Vicús (du nom d'une petite localité du nord du Pérou, située à environ 40 kilomètres à l'est de la ville de Piura), datée d'environ 500 av. et 500 apr. J.-C. approximativement, appartient à l'ensemble des cultures dites « classiques » du Pérou préhispanique. Elle occupait une aire encore archéologiquement mal définie, dont le centre paraît avoir été la haute vallée de Piura mais qui s'étendait sans doute, vers le nord, jusqu'au sud de l'Équateur actuel et, vers le sud, jusqu'à la vallée de Lambayeque.

-600 à -200. Philosophes et conquérants

-600 à -200. Philosophes et conquérants

vidéo

Éveil philosophique en Méditerranée. Les Achéménides au Moyen-Orient. Monte Albán en Amérique centrale. Alexandre le Grand.Le milieu du Ier millénaire avant J.-C. est une époque de conquêtes.Dans les steppes de Sibérie, les Xiongnus fondent une vaste confédération de tribus, aussi... 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

La richesse et la diversité de son art, découvert vers les années 1960 seulement à l'occasion du pillage clandestin de centaines de tombes, laissent supposer deux origines distinctes, l'une peut-être en Équateur, l'autre locale. La production céramique Vicús témoigne en effet de deux traditions stylistiques qui, bien que toutes deux représentées dans les mêmes contextes funéraires et donc plus ou moins contemporaines, sont entièrement différentes. La première, Vicús-Vicús, proche des styles équatoriens, se singularise par une céramique d'aspect fruste, où l'absence de proportion de figurations humaines ou animales, le mépris des modèles naturels, s'allient à une facture souvent peu soignée et à des formes simples ; on y trouve surtout des représentations de personnages ou d'animaux grossièrement modelées, décorées par un enfumage en négatif rehaussé de peinture blanche. La seconde tradition, Vicús-Moche, montre une facture et des formes qui semblent directement issues du style Mochica. Selon l'archéologue péruvien Luis Lumbreras, les Mochicas, plus avancés socialement et politiquement, auraient pu soumettre les gens de Vicús et leur imposer un style artistique « officiel ». La région de Vicús a, de toutes manières, constitué durant des siècles un important carrefour d'échanges entre le nord du Pérou, le sud de l'Équateur et même le sud de la Colombie. Ce caractère d'aire de contact est particulièrement sensible au travers de la production métallurgique dans laquelle excellaient les artisans de Vicús, notamment dans l'élaboration du cuivre, du bronze arsenical et d'un alliage or-cuivre dans lequel furent façonnés d'innombrables objets et parures reflétant, dans les techniques utilisées comme dans leurs formes, l'influence de diverses aires stylistiques plus méridionales ou septentrionales.

—  Danièle LAVALLÉE

Écrit par :

Classification

Pour citer l’article

Danièle LAVALLÉE, « VICÚS CULTURE », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 25 mai 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/culture-vicus/