CUIRASSIER

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

À l'origine désigne un cavalier portant cuirasse. La première application officielle du nom de cuirassier dans l'armée française date de 1665 : création du régiment de cuirassiers du roi, « régiment no 7 » de la cavalerie dite alors légère depuis la suppression de l'armure, remplacée par la cuirasse. Ce régiment devient, en 1791, le « numéro 8 » des régiments de grosse cavalerie, mais demeure le seul, depuis le règne de Louis XIV, à porter cuirasse et le nom de cuirassier. Pendant les guerres de la Révolution, ce régiment combat encore en cuirasse. C'est Napoléon qui développe considérablement les cuirassiers, en faisant porter cuirasse, à partir de 1802, à sept autres régiments de cavalerie. En 1804, un arrêté crée l'arme des cuirassiers, composée de douze régiments dont l'uniforme est ainsi réglé : habit bleu, parements, revers, collets, liserés écarlates et casque qui remplace le chapeau à la française. Napoléon transforme également leur armement, en remplaçant la carabine, inutilisable, par le mousqueton qui doit permettre à des cavaliers de mieux riposter à des attaques de partisans ou de troupes légères. En fait, c'est avec leur sabre que combattent les cuirassiers. Choisis parmi les hommes de haute stature, montant de grands chevaux, ils constituent une arme de choc — la grosse cavalerie — et chargent en rangs serrés, de toute la vitesse de leurs montures, balayant tout sur leur passage et crevant le dispositif adverse au moment décisif (Austerlitz, Eckmühl, la Moskowa, par exemple).

À la seconde Restauration, toute l'armée est licenciée, la cavalerie (dont les cuirassiers) étant l'arme dont les éléments sont dispersés avec le plus grand soin. Sont alors reconstitués six nouveaux régiments de cuirassiers de ligne et deux de la garde royale. Ils adoptent, en 1825, le casque avec crinière montée en brosse, en 1828 le pantalon garance.

En 1870, sur soixante-trois régiments de cavalerie, on compte dix régiments de cuirassiers de ligne et deux de la garde impériale. La guerre de 18 [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages




Écrit par :

  • : docteur habilité à la recherche, diplômé de l'Institut d'études politiques de Paris, ancien chef du service historique de l'Armée de terre

Classification


Autres références

«  CUIRASSIER  » est également traité dans :

CARABINIER

  • Écrit par 
  • André DAUBARD
  •  • 111 mots

Les carabiniers, d'abord tireurs d'élite des compagnies de garde et des régiments de cavalerie sous Louis XIV, furent regroupés en 1691 en « brigade des carabiniers ». Ces soldats, destinés au combat à pied et à cheval, étaient armés du sabre, du pistolet et de la carabine munie d'une baïonnette. Après 1788, les carabiniers furent constitués en régiments. Après la défaite de 1870, ils furent trans […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/carabinier/#i_20102

Pour citer l’article

Jean DELMAS, « CUIRASSIER », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 15 juin 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/cuirassier/