CORRESPONDANCE GÉNÉRALE, HECTOR BERLIOZ

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Entreprise à l'occasion du centenaire de sa mort (survenue le 8 mars 1869), l'édition monumentale de la correspondance générale d'Hector Berlioz, établie sous la direction de Pierre Citron et publiée à partir de 1972 par Flammarion, à Paris, s'est achevée avec un huitième volume qui est paru un an avant le bicentenaire de sa naissance (le 11 décembre 1803). L'ensemble se compose de : Volume I : 1803-1832, 1972 ; Volume II : 1832-1842, 1975 ; Volume III : 1842-1850, 1978 ; Volume IV : 1851-1855, 1983 ; Volume V : 1855-1859, 1989 ; Volume VI : 1859-1863, 1995 ; Volume VII : 1864-1869, 2001 ; il a été complété en 2002 par un Volume VIII : Suppléments. Durant cet intervalle d'une trentaine d'années, la connaissance de l'œuvre et de la personnalité de Berlioz aura fait un bond immense.

Dans la masse considérable de ses écrits, seuls, avant le centenaire, étaient vraiment accessibles ses Mémoires posthumes, conçus dès 1848, imprimés en 1864, à ses frais, et parus en 1870. Or on pourrait dire que le métier de Berlioz était plus strictement d'écrire que de composer, en ce sens que sa collaboration, à partir de 1835, au puissant Journal des débats était sa source régulière de revenus, alors que ses concerts étaient toujours aventureux, et parfois ruineux, comme le fut, en 1846, la création de La Damnation de Faust : l'échec marqua pour le compositeur la fin de cette fulgurante coïncidence entre son élan créateur et le Paris de son temps, qui s'était affirmée avec le coup d'éclat, en 1830, de la Symphonie fantastique. Ce qui se terminait là, c'était en fait l'époque romantique française. Berlioz ne fut guère clairvoyant sur son propre avenir d'artiste lorsqu'il salua avec enthousiasme l'avènement de Louis Napoléon Bonaparte.

Mais en toute chose Berlioz n'a jamais voulu voir que sa propre vision : c'était sa faiblesse d'homme intègre, et sa puissance de créateur convaincu, telle qu'il l'a très jeune reconnue en lui-même, revendiquée et cultivée, comme un [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages




Écrit par :

Classification

Pour citer l’article

Jean PAVANS, « CORRESPONDANCE GÉNÉRALE, HECTOR BERLIOZ », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 18 février 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/correspondance-generale-hector-berlioz/