COQUILLE DE NAUTILE (E. Weston)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

La vente, au prix de 190 000 dollars, d'une épreuve d'Edward Weston (1886-1958), la Coquille de Nautile, datant de 1927, marque l'entrée, en 1990, de la photographie dans le marché de l'art. Réalisée par un marchand de San Francisco, la transaction de près d'un million de francs va donner une vive impulsion aux ventes publiques d'épreuves anciennes, jusqu'alors rarissimes. Christie's et Sotheby's à Londres et à New York, l'hôtel Drouot à Paris et quelques études de commissaires-priseurs organisent dès 1991 des ventes annuelles, voire semestrielles. Les records se succèdent, partagés entre la photographie du xixe siècle et quelques grands noms du tournant du xixe ou du xxe siècle : Edward Steichen, Man Ray ou André Kertész. Aussi jeune qu'imprévisible, le marché de la photographie a vu ses repères bouleversés en 1999 par la vente de la collection André Jammes chez Sotheby's à Londres, où un record mondial de 4 800 000 francs a été atteint pour une épreuve de La Grande Vague, Sète de Gustave Le Gray (1820-1884). La photographie contemporaine connaît quant à elle son propre envol à la fin des années 1990, avec des adjudications de plus d'un million de francs.

—  Hervé LE GOFF

Écrit par :

Classification

Pour citer l’article

Hervé LE GOFF, « COQUILLE DE NAUTILE (E. Weston) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 16 juin 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/coquille-de-nautile/