CONFIGURATION SOCIALE

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Outil conceptuel développé par Norbert Elias, la notion de configuration est explicitement conçue dans l’optique d’une remise en cause de la dichotomie individu/société qui grèverait la plupart des théories sociologiques. Selon l’auteur, celles-ci seraient saturées d’idéologies et, par conséquent, inaptes à s’émanciper de représentations du monde social en termes de « double dépendance », les unes plaçant les stades d’intégration collective des individus au-dessus des stades individuels, les autres inversement postulant le primat de l’individu pris isolément. Démarche sociologique exigeante, le dépassement de ces antinomies est d’autant plus difficile à mettre en œuvre que l’intériorisation de ces conceptions clivées aurait pour origine les moments de la prime enfance, la tendance à l’individualisation et à la focalisation sur l’expérience de soi se renforçant par ailleurs à l’aune d’un processus social de long terme, à mesure que s’intensifieraient les relations de dépendance réciproques entre individus. Les conditions de possibilité d’une telle dialectique renvoient dès lors à un travail d’« autodistanciation » qui suppose de parvenir à se reconnaître soi-même comme « une personne parmi d’autres personnes », investie dans des rapports de dépendance et d’interdépendance. La configuration désigne dans cette perspective la figure globale que forme l’ensemble de ces individus pris dans ces systèmes de relations réciproques, sans qu’aucun des deux termes qui la composent, les individus et le système de relations ‒ pensé, contre les conceptions substantivistes, comme tout aussi concret que les réalités matérielles et corporelles, puisse être considéré comme prévalant sur l’autre. Dépourvus d’existence et de substance sans l’implication des agents sociaux les constituant, les rapports d’interdépendance, envisagés dans le temps long, façonnent et déterminent en retour les individus qui les fondent, leur manière de voir, de penser et d’agir.

La notion est applicable pour l’étude de toute relation d’interdépendance, depuis les [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 3 pages




Écrit par :

Classification


Autres références

«  CONFIGURATION SOCIALE  » est également traité dans :

CLASSES SOCIALES - Classe ouvrière

  • Écrit par 
  • Julian MISCHI, 
  • Nicolas RENAHY
  •  • 4 407 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Une existence courte dans un temps long »  : […] En France, le processus de formation de la classe ouvrière, entamé pendant la période révolutionnaire s'inscrit dans le temps long, sur un siècle et demi, et prolonge l'histoire des corporations. Sa genèse, au cours du long xix e  siècle, est inséparable des luttes sociales pour l'autonomie ouvrière (sans-culottisme, journées révolutionnaires de 1 […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/classes-sociales-classe-ouvriere/#i_18374

SOCIOLOGIE - Les grands courants

  • Écrit par 
  • Claude DUBAR
  •  • 7 716 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Une sociologie des configurations »  : […] Un autre courant constructiviste est constitué par la postérité de l'œuvre de Norbert Elias (1897-1990). Son originalité principale est de faire éclater les frontières entre la sociologie, la psychologie et l'histoire. À la suite de ses travaux sur les manuels de savoir-vivre et sur les étiquettes régissant les sociétés de cour (en particulier la cour de Versailles sous Louis XIV), Elias a avanc […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/sociologie-les-grands-courants/#i_18374

Pour citer l’article

Fabien CARRIÉ, « CONFIGURATION SOCIALE », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 18 juin 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/configuration-sociale/