BERLIN CONFÉRENCE DE (1954)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Du 25 janvier au 18 février 1954, la Conférence de Berlin réunit les ministres des Affaires étrangères de France, de Grande-Bretagne, des États-Unis et de l'U.R.S.S. à l'initiative des Occidentaux qui adressèrent à Moscou une note commune le 15 juillet 1953 proposant de discuter des problèmes allemands et autrichiens. L'idée fut lancée par Churchill le 20 avril 1953, après la mort de Staline. Ce fut, dans l'ensemble, un échec. Pour l'Allemagne : l'U.R.S.S. réclama la constitution d'un gouvernement unifié provisoire à partir des Parlements des deux Allemagnes (placées sur un pied d'égalité et négociant d'État à État) et ensuite seulement des élections. Les Occidentaux voulaient faire précéder par des élections la constitution d'un gouvernement commun. Celui-ci déterminerait alors sa politique extérieure sans être lié par les obligations précédentes des deux Allemagnes, cela pour tenir compte des craintes soviétiques de voir l'Allemagne de l'Est purement et simplement englobée dans une Allemagne réunifiée et liée à l'Occident. Sur l'Autriche, ce fut aussi un échec. Le seul résultat positif fut l'organisation d'une conférence à Genève, qui se réunissait le 26 avril 1954, avec la participation de la république populaire de Chine pour discuter d'un règlement pacifique de la question coréenne et de la paix en Indochine.

Conférence de Berlin, 1954

Conférence de Berlin, 1954

photographie

Le ministre des Affaires étrangères Molotov (avec la moustache) et son vice-ministre Andreï Gromyko, lors de la conférence de Berlin, le 13 février 1954. 

Crédits : Hulton Getty

Afficher

—  Georges-Henri SOUTOU

Écrit par :

Classification


Autres références

«  BERLIN CONFÉRENCE DE (1954)  » est également traité dans :

ALLEMAGNE (Politique et économie depuis 1949) - République démocratique allemande

  • Écrit par 
  • Georges CASTELLAN, 
  • Rita THALMANN
  •  • 19 312 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « La « grande initiative » diplomatique »  : […] Celle-ci domina l'année 1954, que les historiens de la R.D.A. appellent l'« année de la grande initiative ». Il s'agissait en fait de s'opposer au réarmement de l'Allemagne occidentale, prévu depuis 1952 par le projet de C.E.D. La conférence des quatre ministres des Affaires étrangères, à Berlin, du 21 janvier au 8 février 1954 , vit de nouveau s'opposer thèses soviétiques et thèses occidentales. […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/allemagne-politique-et-economie-depuis-1949-republique-democratique-allemande/#i_50798

Pour citer l’article

Georges-Henri SOUTOU, « BERLIN CONFÉRENCE DE (1954) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 10 septembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/conference-de-berlin-1954/