FLUX COMPTABILITÉ DE

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Aux comptes de bilan (ou de situation) correspond la comptabilité de stocks ; aux comptes de gestion, la comptabilité de flux. La première procède comme les recensements périodiques de la population et donne des situations instantanées à des moments équidistants. La seconde procède comme l'état civil d'une population et note en permanence les augmentations et diminutions de valeurs. Le temps étant divisé en périodes d'égale longueur, la somme algébrique, en fin de période, des augmentations et des diminutions indique le mouvement net de valeurs.

Sur un compte de gestion, la somme des débits indique le flux d'entrée des valeurs pendant la période ; la somme des crédits, le flux de sortie. Un compte de gestion est caduc et ne comporte pas de report à nouveau ; il est interrompu à la fin de la période, donc son solde mesure le flux net de valeurs pendant la période.

En théorie, un même phénomène peut être saisi indifféremment par une comptabilité de flux ou par une comptabilité de stocks. En pratique cependant, il est nécessaire d'utiliser simultanément les deux comptabilités : l'imperfection de toute observation rend utile un recoupement ; d'autre part, certains phénomènes sont mieux suivis, suivant le cas, par une comptabilité de flux ou par une comptabilité de stocks. C'est ainsi qu'on est conduit à distinguer les phénomènes réversibles, qui ne peuvent pas être totalement imputés à une période et qui sont saisis par la comptabilité de stocks, et les emplois et ressources définitifs, qui concernent uniquement un exercice et qui sont suivis par la comptabilité de flux : ce sont les charges et les produits. Tous les emplois étant notés par des débits et toutes les ressources par des crédits, les emplois et les ressources d'une période sont a priori égaux, donc aussi la somme des débits et la somme des crédits. Il en résulte que, où que soit placée la frontière entre phénomènes réversibles et phénomènes définitifs, on dispose de deux évaluations duales du résultat, qui aboutissent au même nombre.

—  Pierre LASSÈGUE

Écrit par :

Classification


Autres références

«  FLUX COMPTABILITÉ DE  » est également traité dans :

AGRÉGAT ÉCONOMIQUE

  • Écrit par 
  • Marc PÉNIN
  •  • 1 482 mots

Dans le chapitre « Les principaux agrégats »  : […] Le plus global des agrégats est le produit intérieur brut (P.I.B.) qui peut être interprété – et calculé – de trois façons différentes : comme la somme des valeurs ajoutées créées dans l'économie (approche par la production) ; comme l'ensemble des biens de consommation et d'investissement utilisés dans l'économie (approche par les emplois ou la demande où le P.I.B. représente la somme des agréga […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/agregat-economique/#i_5275

AUTOFINANCEMENT

  • Écrit par 
  • Geneviève CAUSSE
  •  • 5 233 mots

Dans le chapitre « La définition de l'autofinancement »  : […] Il n'existe aucune définition juridique ou comptable de l'autofinancement. C'est donc sous l'angle économique qu'il faut tenter d'en cerner le contenu. L'autofinancement ne se confond pas avec les réserves, qui représentent, à un moment donné, le montant cumulé des fonds affectés à l'autofinancement au cours des années précédentes. D'une manière générale, on peut le définir comme la part non distr […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/autofinancement/#i_5275

BÉNÉFICE, comptabilité

  • Écrit par 
  • Pierre LASSÈGUE
  •  • 282 mots

Les seules notions théoriquement correctes du bénéfice sont le bénéfice d'une opération individuelle et celui de la vie entière de l'entreprise. Des raisons pratiques obligent à se contenter de la notion moins rigoureuse de bénéfice par période (exercice). Le temps étant découpé en tranches d'égale longueur, la comptabilité calcule le bénéfice pour l'ensemble de l'entreprise et de l'exercice ; l'e […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/benefice-comptabilite/#i_5275

COMPTABILITÉ - Analyse financière

  • Écrit par 
  • Elie COHEN
  •  • 3 633 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « L'ajustement des tableaux de flux  »  : […] Enfin, le recours systématique à l'étude des tableaux de flux financiers permet de dégager une synthèse des résultats de l'analyse financière et de réaliser des prévisions et des simulations qui éclairent le diagnostic et le pronostic global. L'introduction des tableaux de financement et des tableaux de flux de fonds ( cash-flow statement ) dans les comptes des entreprises […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/comptabilite-analyse-financiere/#i_5275

COMPTABILITÉ NATIONALE

  • Écrit par 
  • Marc PÉNIN
  •  • 11 280 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Les comptes financiers »  : […] Les opérations financières sont les opérations sur actifs et passifs financiers qui interviennent entre les unités institutionnelles : certaines sont liées à l'utilisation des C.D.F. ou à la couverture des B.D.F., d'autres sont la contrepartie financière d'opérations non financières (paiements comptant ou à crédit), d'autres enfin résultent de la gestion par les unités institutionnelles de leur pa […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/comptabilite-nationale/#i_5275

Pour citer l’article

Pierre LASSÈGUE, « FLUX COMPTABILITÉ DE », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 16 octobre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/comptabilite-de-flux/