COLISÉE (Rome)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Appelé à l'origine amphithéâtre Flavien, le Colisée a été édifié sur le site du lac de la Domus Aurea de Néron, à l'initiative de Vespasien qui voulait rendre aux plaisirs du peuple romain une partie de l'espace urbain que Néron avait confisqué pour sa propre jouissance. La construction se prolongea jusqu'aux règnes de Titus puis de Domitien, les fils de Vespasien. Édifié en travertin et en marbre, avec une ossature de blocage pour de nombreuses voûtes supportant les gradins, le Colisée offre une enceinte elliptique haute de presque 50 mètres, formée d'arcades superposées sur trois niveaux ornés chacun d'un ordre différent (dorico-toscan, ionique, corinthien), et d'un attique rythmé par des pilastres corinthiens. Ce dernier étage était muni de dispositifs pour tendre le voile (velum) qui protégeait les spectateurs du soleil. Le grand axe mesure 188 mètres et le petit, 156 mètres. L'édifice était réservé à des spectacles de chasses aux fauves (venationes) et de gladiature (munera), mais son arène fut parfois aménagée pour des combats navals (naumachies), avant de recevoir un réseau complexe de souterrains qui permettait l'apparition simultanée des fauves et des décors. La capacité du Colisée semble avoir été au plus de 70 000 spectateurs environ. Des arènes secondaires (ludi) ont été aménagées à proximité pour l'entraînement des gladiateurs.

Colisée

Colisée

photographie

Le Colisée, ou amphithéâtre Flavien, Ier s. après J.-C., Rome. 

Crédits : Istituto Geografico De Agostini

Afficher

—  Gilles SAURON

Écrit par :

  • : professeur d'archéologie romaine à l'université de Paris-IV-Sorbonne

Classification

Pour citer l’article

Gilles SAURON, « COLISÉE (Rome) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 17 novembre 2018. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/colisee-rome/