CLÉISTOGAMIE

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Propriété des fleurs dont les enveloppes ne s'ouvrent pas et chez lesquelles l'autopollinisation s'accomplit à l'intérieur de la fleur close. La cléistogamie existe chez certaines plantes tropicales, telles que l'arachide, et, dans la flore française, chez les violettes. Les fleurs normales des violettes se développent du printemps au début de l'automne ; elles sont pollinisées de façon croisée par des insectes qui viennent recueillir le nectar accumulé dans l'éperon de la corolle. À l'automne, des fleurs cléistogames apparaissent, à corolle rudimentaire et incolore, environ quatre fois plus petites que les fleurs normales ; les étamines ne s'ouvrant pas, leur pollen n'est pas libéré, mais il germe dans l'anthère ; les tubes polliniques produits pénètrent directement dans l'ovaire, qui est dépourvu de style : une autopollinisation est ainsi réalisée.

—  Jacques DAUTA

Écrit par :

Classification

Pour citer l’article

Jacques DAUTA, « CLÉISTOGAMIE », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 24 septembre 2020. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/cleistogamie/