MAURIAC CLAUDE (1914-1996)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Grand écrivain sans style fortement marqué, Claude Mauriac était destiné, par son sens du montage, de la composition et de la perturbation, à faire du journal personnel l'instrument d'une autobiographie tout à fait neuve.

Le premier livre de Claude Mauriac est consacré à Marcel Jouhandeau (Introduction à une mystique de l’enfer, 1938). Durant la guerre, il se range au côté du général de Gaulle, dont il sera le secrétaire particulier de 1944 à 1949. Jusqu'à la soixantaine, Claude Mauriac va être un écrivain de qualité, peut-être trop respectueux de grands aînés, dont il se faisait l'interlocuteur attentif. Nul n'a mieux fait entendre la voix juste de Gide, de Gaulle, François Mauriac, redoutable figure paternelle avec laquelle il lui faudra lutter sa vie durant, Malraux, Foucault. Mais, dans ce rôle d'Eckermann pour de grands écrivains enclins à se prendre pour Goethe, Claude Mauriac restait cantonné dans un journalisme d'excellence. Critique de cinéma, il manque de peu l'essor de la nouvelle vague. Critique littéraire (il collabore notamment au Figaro, à L’Express et au Monde), essayiste (André Breton, 1949, Proust par lui-même, 1953), il conçoit l'idée fort juste d'alittérature (L'Alittérature contemporaine, 1958), mais le terme ne prend pas dans l'usage. Romancier, il se voit rattaché à la nébuleuse du Nouveau Roman, sans qu’il connaisse, par sa tétralogie du Dialogue intérieur (1957-1961), le succès d'un Robbe-Grillet ou d'une Sarraute. On rendra peut être justice un jour à ces explorations discrètes et rigoureuses. Mais il faut souligner qu'une fois au moins, avec Zabé (1984), l'auteur a donné une fascinante fiction, histoire magique d'une folie, délirante, fantasmatique et impudique.

Et voici qu'en 1974 paraît un volume de journal personnel intitulé Le Temps immobile. Son succès allait engendrer une série de dix volumes, le dernier s'intitulant malicieusement L'Oncle Marcel (1988), en référence à Proust, ce qui indique l'ambition métaphysique de ce décalogue. Quelques volumes [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages




Écrit par :

  • : professeur de littérature française à l'université de Paris-III-Sorbonne nouvelle

Classification

Pour citer l’article

Jacques LECARME, « MAURIAC CLAUDE - (1914-1996) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 18 février 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/claude-mauriac/