Abonnez-vous à Universalis pour 1 euro

CIUDAD JUÁREZ

Mexique : carte administrative

Mexique : carte administrative

Métropole mexicaine située à la frontière des États-Unis, Ciudad Juárez se trouve au sud de la ville texane d’El Paso, sa ville jumelle, dont elle est séparée par un fleuve, le río Bravo (appelé Rio Grande aux États-Unis).

Ciudad Juárez est une ville des extrêmes. Extrême par l’amplitude thermique qui règne au milieu de ce plateau désertique situé à 1 140 mètres d’altitude (de –20 °C à 40 °C, ses records de température) ; extrême par les distances qui la séparent de Mexico, à plus de 1 800 kilomètres, et des grandes agglomérations voisines, Nogales à l’ouest, Ciudad Acuña à l’est et Chihuahua au sud ; extrême par son développement urbain – la population décuple entre 1940 et 1980 – problématique dans un environnement dépourvu d’eau. Extrême, enfin, par ses niveaux de violence, féminicides, narcotrafic et traite des migrants noircissant quotidiennement les pages des tabloïds locaux.

Ciudad Juárez, sixième aire métropolitaine du Mexique, a dépassé Chihuahua, la capitale de l’État du même nom dont elle est aujourd’hui l’agglomération la plus peuplée. Dotée d’un minuscule centre historique colonial, elle compte un aéroport international, des universités, des quartiers riches, une immense banlieue pauvre désormais raccordée aux réseaux de transports, et des centaines de maquiladoras(établissements de l’industrie américaine délocalisée au Mexique pour réduire les coûts). La population s’élève à 1,5 million d’habitants (2020) avec une forte proportion de femmes et de jeunes actifs. Ville-usine, Ciudad Juárez est aussi une plateforme logistique et une place commerciale d’importance transnationale. Près de 20 millions de voitures transitent chaque année par ses ponts et ses douanes ; les échanges commerciaux représentent 70 milliards de dollars de valeur marchande.

Au xviie siècle, Paso del Norte était un simple gué du río Bravo situé sur le Camino Real (« chemin royal ») qui conduisait les caravanes muletières jusqu’à Santa Fe, ville fondée par les Espagnols en 1607et aujourd’hui capitale du Nouveau-Mexique (États-Unis). Le site originel fut d’abord colonisé par les franciscains qui y fondèrent une mission en 1659, puis par les militaires qui y érigèrent un préside, c’est-à-dire un fort protégeant les colons, sur la rive opposée. Paso del Norte devint une ville de frontière après la guerre qui opposa les États-Unis au Mexique, amputant ce dernier de la moitié de son territoire (traité de Guadalupe Hidalgo en 1848). La ligne de chemin de fer, le télégraphe et l’édification d’un pont en dur sur le fleuve transformèrent, à la fin du xixe siècle, la bourgade en une ville moderne mieux arrimée à la capitale. Le destin de la cité frontalière épousa alors l’histoire nationale mexicaine : le président de la République Benito Juárez, réfugié avec son gouvernement en raison de l’intervention française destinée à placer un empereur à la tête du Mexique (1861-1867), en fit sa capitale. En hommage à son combat, Paso del Norte est rebaptisé Ciudad Juárez en 1888. La bataille de Ciudad Juárez, c’est-à-dire la prise de la ville par les partisans de Francisco Madero, marqua en 1911 un tournant de la révolution mexicaine et fit tomber la dictature de Porfirio Díaz. La ville ne dépassait pas alors 10 000 habitants.

La Seconde Guerre mondiale puis la société de consommation qui se développa aux États-Unis après 1945 générèrent une forte demande dans la confection textile et l’industrie ; au cycle du coton (1930-1960), favorisé par le programme américain Bracero(facilitant l’immigration de travailleurs mexicains temporaires), succéda le cycle des maquiladoras, employant beaucoup de main-d’œuvre et d’espaces. Les parcs industriels, plus de 300 dans les années 2010, prolifèrent au sud-est de la ville alors que les bassins de main-d’œuvre[...]

La suite de cet article est accessible aux abonnés

  • Des contenus variés, complets et fiables
  • Accessible sur tous les écrans
  • Pas de publicité

Découvrez nos offres

Déjà abonné ? Se connecter

Écrit par

  • : maître de conférences en histoire à l'université Paris Nanterre

. In Encyclopædia Universalis []. Disponible sur : (consulté le )

Médias

Mexique : carte administrative

Mexique : carte administrative

Le Texas, État frontière

Le Texas, État frontière

Autres références

  • MEXIQUE

    • Écrit par Jacques BRASSEUL, Henri ENJALBERT, Universalis, Roland LABARRE, Cécile LACHENAL, Jean A. MEYER, Marie-France PRÉVÔT-SCHAPIRA, Philippe SIERRA
    • 33 396 mots
    • 18 médias
    ...service, notamment de tourisme frontalier (centres commerciaux, pharmacies... mais aussi consommation d'alcool ou fréquentation de prostituées). À l'inverse, Ciudad Juárez, championne des maquiladoras, domine en taille la ville américaine d'El Paso, son double du Nord, mais a subi de plein fouet la crise de...

Voir aussi