CHUTE DU MUR DE BERLIN

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Médias de l’article

Chute du Mur de Berlin et fin de la guerre froide, 1989

Chute du Mur de Berlin et fin de la guerre froide, 1989
Crédits : Pathé

vidéo

Chute du Mur de Berlin

Chute du Mur de Berlin
Crédits : dpa/ picture alliance/ Getty Images

photographie

Afficher les 2 médias de l'article


Produit de la guerre froide et symbole du partage du monde en deux blocs depuis sa construction en août 1961, le Mur de Berlin cesse d'être une frontière étanche entre les parties Est et Ouest de la ville au soir du 9 novembre 1989. La chute du Mur intervient au terme de gigantesques manifestations populaires, durant lesquelles des millions de citoyens est-allemands ont protesté contre l'immobilisme du régime communiste et réclamé le droit de passer librement à l'Ouest. Célébrées dans la liesse, les retrouvailles entre Berlinois de l'Est et de l'Ouest procèdent du vent de démocratisation que Mikhaïl Gorbatchev fait souffler sur le bloc de l'Est depuis 1985, et notamment de l'invitation à de profondes réformes lancée le 7 octobre 1989 à l'occasion du quarantième anniversaire de naissance de la R.D.A.. Au-delà de la portée symbolique de l'événement, la destruction du Mur ouvre la voie à la réunification de l'Allemagne et, à terme, à l'effondrement du bloc communiste : après la signature en mai 1990 d'un premier traité prévoyant une union économique et monétaire entre la R.F.A. et la R.D.A., la réunion des deux Allemagnes est officialisée le 3 octobre de la même année. Débarrassée du « mur de la honte », la ville de Berlin redevient la capitale de l'Allemagne unie.

—  Olivier COMPAGNON

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 1 page

Écrit par :

  • : professeur d'histoire contemporaine, université Sorbonne nouvelle, Institut des hautes études de l'Amérique latine

Classification

Les derniers événements

7-21 novembre 2019 France – Turquie. Remise en cause du rôle de l'OTAN par le président français Emmanuel Macron.

chute du Mur de Berlin. Le 21, lors d’une réunion des ministres des Affaires étrangères des pays membres de l’OTAN, la France et l’Allemagne demandent au secrétaire général Jens Stoltenberg de diriger un groupe d’experts chargé de réfléchir sur le futur rôle de l’organisation. […] Lire la suite

27 janvier 2003 Allemagne. Signature d'un concordat entre l'État et la communauté juive

chute du Mur de Berlin en 1989, place les organisations juives au même niveau que leurs homologues protestantes et catholiques dans le cadre de leurs activités extrareligieuses (notamment la gestion d'infrastructures sociales et hospitalières).  […] Lire la suite

25 août 1997 Allemagne. Condamnation d'Egon Krenz

chute du Mur de Berlin, un mois plus tard, est condamné à six ans et demi de prison ferme pour sa responsabilité dans la mort de centaines d'Allemands de l'Est qui voulaient passer à l'Ouest, alors qu'il occupait des fonctions dirigeantes. En janvier 1993, le procès d'Erich Honecker avait été arrêté en raison de l'état de santé de l'accusé. L'ancien […] Lire la suite

2-20 janvier 1992 Allemagne. L'ex-R.D.A. face à son passé

chute du Mur de Berlin, rend son verdict. La victime avait été la dernière des quelque deux cents personnes tuées en tentant de franchir le Mur érigé en 1961. Le garde qui est présumé avoir tiré le coup de feu mortel est condamné à trois ans et demi de prison, tandis que le gradé qui avait donné l'ordre de tirer est acquitté. Le lendemain, le parquet […] Lire la suite

Pour citer l’article

Olivier COMPAGNON, « CHUTE DU MUR DE BERLIN », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 01 décembre 2021. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/chute-du-mur-de-berlin/