Abonnez-vous à Universalis pour 1 euro

CHUNQIU [TCH'OUEN-TS'IEOU]ou LIVRE DES ANNALES

Œuvre classique de la Chine, le Chunqiu (littéralement : « les printemps et les automnes ») est le livre des Annales du pays de Lu (l'actuelle province du Shandong), la patrie de Confucius, pour la période qui s'étend entre ~ 722 et ~ 481. Le texte même n'est qu'une énumération extrêmement dépouillée des principaux événements classés dans un ordre chronologique et présentés de la manière suivante : « Le duc Yin ; première année, printemps, le premier mois du roi ; au troisième mois, le duc et Yi-Son de Zhu conclurent un traité à Mie ; été, cinquième mois, le prince de Zheng vainquit Duan à Yan... » La tradition veut que Confucius ait établi la rédaction finale de ces Annales et que l'enseignement du sage puisse être déduit des mots qu'il a employés pour noter les faits historiques et du choix qu'il en a fait selon le principe de la « rectification des noms » (zhengming). En vertu de ce principe d'exégèse, le texte extrêmement dépouillé des Annales (et correspondant probablement aux annonces faites dans le temple des ancêtres dynastiques) devient chargé de sens. Que le texte mentionne un roi par son seul nom personnel, on en conclut que les actions du souverain sont contraires à sa dignité royale. Quand le texte dit que « des pierres tombèrent à Song ; cinq », les commentateurs célèbrent l'acuité du jugement du sage, qui mentionne les faits dans un ordre d'importance décroissante. Mais il est probable que les Annales n'auraient pas subsisté jusqu'à nos jours si elles n'avaient été incorporées, très tôt, dans des commentaires dont l'importance historique et littéraire est beaucoup plus considérable. Le plus ancien et le plus complet de ces commentaires est celui d'un certain Zuo Qiuming, le Zuozhuan (« la tradition de Zuo »), qui date vraisemblablement du ~ ive siècle bien qu'il ne soit apparu qu'au début de l'ère chrétienne. Le Zuozhuan reprend presque toujours la relation complexe des épisodes qui sont mentionnés dans la chronique laconique du Chunqiu, expliquant en détail les circonstances et le contexte de chaque événement. L'authenticité historique des récits du Zuozhuan est sérieuse, de même que leur valeur littéraire. Souvent, les chroniques des maisons princières qui à l'époque régnaient sur la Chine s'y révèlent passionnantes et pleines de renseignements pour l'historien et le sociologue. Le Chunqiu et le Zuozhuan ont été traduits en français par le père Couvreur sous le titre La Chronique de la principauté de Lou.

— Kristofer SCHIPPER

La suite de cet article est accessible aux abonnés

  • Des contenus variés, complets et fiables
  • Accessible sur tous les écrans
  • Pas de publicité

Découvrez nos offres

Déjà abonné ? Se connecter

Écrit par

  • : directeur d'études à l'École pratique des hautes études (Ve section, sciences religieuses)

Classification

Pour citer cet article

Kristofer SCHIPPER. CHUNQIU [TCH'OUEN-TS'IEOU] ou LIVRE DES ANNALES [en ligne]. In Encyclopædia Universalis. Disponible sur : (consulté le )

Article mis en ligne le et modifié le 14/03/2009

Autres références

  • CHINE - Histoire jusqu'en 1949

    • Écrit par et
    • 44 594 mots
    • 50 médias
    ...politique et religieuse ainsi que les anomalies du cours des saisons et des astres) commencent, semble-t-il, à être rédigées aux environs du viiie siècle. De toutes ces annales, celles du royaume de Lu (le Chunqiu) furent le mieux préservées et les seules aussi à être promues au rang de classique : Lu, qui...
  • CHINOISE (CIVILISATION) - La littérature

    • Écrit par , , , , et
    • 47 508 mots
    • 3 médias
    De la première période des Zhou orientaux (ainsi nommés parce qu'en 771 la capitale royale fut transférée de la province actuelle du Shǎnxi dans celle du Henan, située plus à l'est), il ne nous reste que quelques chroniques historiques dont l'une, celle de la principauté de Lu (dans l'actuel Shandong),...
  • DES PRINCIPAUTÉS À L'EMPIRE CHINOIS - (repères chronologiques)

    • Écrit par
    • 538 mots

    Vers — 1050 Début de la dynastie des Zhou dits « occidentaux » parce que la première capitale des Zhou se trouve à proximité de Xi'an dans le Shaanxi, à l'ouest de Luoyang, qui fut leur seconde capitale.

    — 771 Mise à mort du roi You (règne : — 781-— 771). À quelque 500...

  • LIU FENGLU [LIEOU FONG-LOU] (1776-1829)

    • Écrit par
    • 316 mots

    Fonctionnaire et lettré, appelé Shenshou et surnommé Siwu jushi, Liu Fenglu naquit à Wuchi (Zhejiang) d'une famille où s'étaient illustrées déjà de nombreuses personnalités littéraires et politiques. En 1817, après avoir obtenu le titre de jinshi, il occupe un poste de secrétaire...