CHŪBU

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Encadrée au nord par le Kantō et au sud par le Kansai, le Chūbu, signifiant littéralement « partie centrale », est une région localisée au centre de Honshū, la principale île du Japon. D'une superficie de 72 572 kilomètres carrés et peuplée de 21,46 millions d’habitants en 2015, elle regroupe neuf départements : quatre sur le littoral nord-ouest, bordés par la mer du Japon (Fukui, Ishikawa et Toyama du sud au nord, formant la sous-région du Hokuriku, ainsi que Niigata) ; deux sur le littoral opposé sur le Pacifique (Aichi et Shizuoka) ; trois sur une bande intérieure montagneuse traversée par les Alpes japonaises (Gifu, Nagano et Yamanashi).

Japon : carte administrative

Japon : carte administrative

Carte

Carte administrative du Japon. 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher l'atlas

Le Chūbu présente un fort déséquilibre de peuplement et de mise en valeur entre, d'un côté, les départements de l'ouest et du centre, assez ruraux et, de l'autre, les départements du littoral sud et est, densément peuplés, urbanisés et industrialisés, traversés par le Tōkaidō, l'axe menant de Tōkyō à Kyōto par le littoral. Le département d'Aichi concentre une grande part de la population régionale, en particulier dans son chef-lieu, Nagoya, qui forme avec la ville industrielle de Toyota la troisième agglomération du pays, après Tōkyō et Osaka-Kōbe-Kyōto.

La région est historiquement riche et convoitée. Au xvie siècle, elle héberge les fiefs de seigneurs puissants, dont Oda Nobunaga, Toyotomi Hideyoshi et Tokugawa Ieyasu, faisant du Chūbu une région pivot pour l'accession au pouvoir suprême. C'est en particulier sur ses terres qu'a lieu, en 1600, la bataille de Sekigahara (dans l'actuel département de Gifu) opposant les seigneurs de l'Ouest, menés par le clan Ishida, à ceux de l'Est, menés par le clan Tokugawa. La victoire de ce dernier conduit à l'avènement du shōgunat Tokugawa au début du xviie siècle.

Au tournant du xxie siècle, contrairement au Kansai qui semble perdre en influence face au Kantō, le Chūbu résiste bien, en particulier grâce au grand Nagoya qui continue d'attirer des habitants, développe ses industries (la région est le fief de l'indu [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages


Écrit par :

Classification


Autres références

«  CHUBU  » est également traité dans :

ASIE (Structure et milieu) - Géographie physique

  • Écrit par 
  • Pierre CARRIÈRE, 
  • Jean DELVERT, 
  • Xavier de PLANHOL
  •  • 34 833 mots
  •  • 9 médias

Dans le chapitre « L'arc japonais »  : […] L'arc japonais se raccorde au sud par les Ryū kyū à Taiwan et au nord à l'arc de Sakhaline, d'une part, à l'arc des Kouriles, d'autre part. Comme les îles de l'Insulinde, les quatre grandes îles japonaises (Kyūshū, Shikoku, Honshū et Hokkaidō) sont vraisemblablement les sommets apparents de gigantesques plis sous-marins ; de même elles sont bordées à l'est par des fosses marines très profondes ( […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/asie-structure-et-milieu-geographie-physique/#i_26290

Pour citer l’article

Raphaël LANGUILLON-AUSSEL, « CHŪBU », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 04 novembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/chubu/