PLANTIN CHRISTOPHE (1520 env.-1589)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Né à Saint-Avertin, une bourgade près de Tours, Plantin, s'est fixé vers 1540 à Caen, où il apprend le métier d'imprimeur et de relieur chez Robert Macé ; il y épouse Jeanne (de la) Rivière en 1545 ou 1546. Après un séjour à Paris, Plantin s'installe à Anvers en 1549 comme artisan du cuir : confection de reliures, coffrets, cassettes, écrins, étuis. Ayant eu l'épaule cassée en 1555, il doit changer de métier et ouvre un atelier d'imprimerie qui devient vite florissant : seize à vingt-deux presses y fonctionnent au temps de son apogée. Plantin qui, depuis quelques années, était en relation avec la secte hétérodoxe de Henri Niclaes, la « Famille de la charité », est accusé, en 1562, d'avoir imprimé un livret hérétique, et doit quitter Anvers pendant plusieurs mois. Après la « furie espagnole » (1576), Anvers se range du côté des insurgés, ce qui provoque un ralentissement des affaires de Plantin. Appelé à Leyde par Juste Lipse (1583), l'imprimeur s'y acclimate mal et revient deux ans après à Anvers, où il meurt ; il est inhumé dans la cathédrale Notre-Dame. Sa production dépasse 1 500 éditions. La plus célèbre est une Bible polyglotte en huit volumes (1568-1572), commandée par le roi d'Espagne, Philippe II, et réalisée sous la direction de l'humaniste espagnol, Arias Montanus ; à cette occasion, Plantin reçoit le titre d'architypographe du roi et le monopole lucratif de la vente de certains ouvrages liturgiques en Espagne et dans les colonies espagnoles ; il faut encore citer les atlas d'Ortelius, les ouvrages de botanique de Dodoens, des partitions musicales, la description des Pays-Bas par Guicciardini, les traités de Juste Lipse, etc. Sa maison était à l'enseigne du Compas d'or qu'il utilisait aussi comme marque sur ses livres, accompagnée de la devise Labore et constantia.

De ses cinq filles, l'aînée, Marguerite, était mariée à François Raphelengius qui reprit l'entreprise de Leyde de 1585 à 1618 ; la quatrième, Madeleine, avait épousé succes [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages




Écrit par :

Classification


Autres références

«  PLANTIN CHRISTOPHE (1520 env.-1589)  » est également traité dans :

LIVRE

  • Écrit par 
  • Jacques-Alexandre BRETON, 
  • Henri-Jean MARTIN, 
  • Jean TOULET
  •  • 26 563 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « La gravure sur cuivre »  : […] Les structures internes du livre se déterminent selon un modèle rigide avec l'extension de l'emploi d'une nouvelle technique d'illustration, la gravure sur cuivre. Pratiquée dès le milieu du xv e  siècle pour l'estampe et peu après pour le livre, elle resta longtemps peu utilisée par les imprimeurs, car elle exige un double tirage sur une presse typographique et sur une presse en taille douce et e […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/livre/#i_22671

Pour citer l’article

Albert LABARRE, « PLANTIN CHRISTOPHE (1520 env.-1589) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 07 décembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/christophe-plantin/