PLANTIN CHRISTOPHE (1520 env.-1589)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Né à Saint-Avertin, une bourgade près de Tours, Plantin, s'est fixé vers 1540 à Caen, où il apprend le métier d'imprimeur et de relieur chez Robert Macé ; il y épouse Jeanne (de la) Rivière en 1545 ou 1546. Après un séjour à Paris, Plantin s'installe à Anvers en 1549 comme artisan du cuir : confection de reliures, coffrets, cassettes, écrins, étuis. Ayant eu l'épaule cassée en 1555, il doit changer de métier et ouvre un atelier d'imprimerie qui devient vite florissant : seize à vingt-deux presses y fonctionnent au temps de son apogée. Plantin qui, depuis quelques années, était en relation avec la secte hétérodoxe de Henri Niclaes, la « Famille de la charité », est accusé, en 1562, d'avoir imprimé un livret hérétique, et doit quitter Anvers pendant plusieurs mois. Après la « furie espagnole » (1576), Anvers se range du côté des insurgés, ce qui provoque un ralentissement des affaires de Plantin. Appelé à Leyde par Juste Lipse (1583), l'imprimeur s'y acclimate mal et revient deux ans après à Anvers, où il meurt ; il est inhumé dans la cathédrale Notre-Dame. Sa production dépasse 1 500 éditions. La plus célèbre est une Bible polyglotte en huit volumes (1568-1572), commandée par le roi d'Espagne, Philippe II, et réalisée sous la direction de l'humaniste espagnol, Arias Montanus ; à cette occasion, Plantin reçoit le titre d'architypographe du roi et le monopole lucratif de la vente de certains ouvrages liturgiques en Espagne et dans les colonies espagnoles ; il faut encore citer les atlas d'Ortelius, les ouvrages de botanique de Dodoens, des partitions musicales, la description des Pays-Bas par Guicciardini, les traités de Juste Lipse, etc. Sa maison était à l'enseigne du Compas d'or qu'il utilisait aussi comme marque sur ses livres, accompagnée de la devise Labore et constantia.

De ses cinq filles, l'aînée, Marguerite, était mariée à François Raphelengius qui reprit l'entreprise de Leyde de 1585 à 1618 ; la quatrième, Madeleine, avait épousé succes [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages




Écrit par :

Classification


Autres références

«  PLANTIN CHRISTOPHE (1520 env.-1589)  » est également traité dans :

LIVRE

  • Écrit par 
  • Jacques-Alexandre BRETON, 
  • Henri-Jean MARTIN, 
  • Jean TOULET
  •  • 26 563 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « La gravure sur cuivre »  : […] Les structures internes du livre se déterminent selon un modèle rigide avec l'extension de l'emploi d'une nouvelle technique d'illustration, la gravure sur cuivre. Pratiquée dès le milieu du xv e  siècle pour l'estampe et peu après pour le livre, elle resta longtemps peu utilisée par les imprimeurs, car elle exige un double tirage sur une presse t […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/livre/#i_22671

Pour citer l’article

Albert LABARRE, « PLANTIN CHRISTOPHE (1520 env.-1589) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 16 mai 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/christophe-plantin/