GRAUPNER CHRISTOPH (1683-1760)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Né à Hartmannsdorf en Saxe, Christoph Graupner est élève de Johann Kuhnau à Saint-Thomas de Leipzig puis de Reinhard Keiser à l'Opéra de Hambourg ; il devient en 1712 maître de chapelle à la cour de Hesse-Darmstadt ; il finira ses jours à Darmstadt, non sans avoir, à la mort de Kuhnau, été candidat contre J.-S. Bach au poste de cantor de Saint-Thomas. On lui doit plusieurs opéras dont Didon (1707) et Télémaque (1711), plus de cent symphonies, une cinquantaine de concertos, de la musique de chambre et de clavier, et surtout près de mille cinq cents cantates d'église très représentatives du style de cour du milieu du xviiie siècle.

—  Marc VIGNAL

Écrit par :

Classification

Pour citer l’article

Marc VIGNAL, « GRAUPNER CHRISTOPH - (1683-1760) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 19 juin 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/christoph-graupner/