PETZOLD CHRISTIAN (1960- )

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Un autre regard sur le cinéma allemand

Confirmant l'axiome selon lequel les films allemands ne sont bien accueillis par le système de diffusion français que s'ils proposent des sujets historiques (guerres mondiales, nazisme, Allemagne de l'Est), le film Barbara a été un vrai succès en salles (près de 300 000 spectateurs). Il constitue la première œuvre du cinéaste à avoir été reconnue par le public français alors que ses trois films précédemment distribués (Contrôle d'identité, Yella et Jerichow) avaient été peu vus, même s'ils avaient été appréciés par la critique. Cette reconnaissance est importante : pour Petzold, d'une part, souvent considéré par les grandes sociétés cinématographiques allemandes comme un intellectuel doué mais peu capable d'intéresser le grand public ou d'être un atout international ; d'autre part, pour les réalisateurs allemands plus jeunes, souvent regroupés autour de la revue Revolver créée par Christoph Hochhäusler et Benjamin Heisenberg. Parmi eux, il faut citer notamment Maren Ade, Ulrich Köhler, Valeska Grisebach, Henner Winckler. Le nouveau statut acquis en Allemagne et en France par Christian Petzold grâce à Barbara peut être le signe d'une audience plus grande des deux côtés du Rhin pour ces cinéastes, alors qu'eux-mêmes cherchent par des projets plus divers à élargir leur public.


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages





Écrit par :

  • : enseignant en cinéma à l'université de Paris-III-Sorbonne nouvelle et à l'université de Paris-VII-Denis-Diderot

Classification

Pour citer l’article

Pierre GRAS, « PETZOLD CHRISTIAN (1960- ) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 19 février 2020. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/christian-petzold/