LACROIX CHRISTIAN (1951- )

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Christian Lacroix a vu le jour le 16 mai 1951 à Arles. Se destinant au métier de conservateur de musée, il fait des études d'histoire de l'art à Montpellier, suit les cours de l'École du Louvre et prépare un mémoire sur le costume français du xviiie siècle à travers sa représentation dans la peinture. C'est pourtant un autre cursus, sanctionné celui-là par le seul plaisir, qui va le conduire au monde de la mode : cursus aléatoire et obstiné des dessins, des croquis, des albums sur le théâtre et l'opéra qu'il assemble depuis qu'il est enfant. Ce goût pour la théâtralité du costume, nourri de ses éblouissements devant les parures et parades des femmes du Sud (tenues et coiffes traditionnelles des vieilles Arlésiennes, fières robes des Gitanes des Saintes-Maries-de-la-Mer), donnera son accent à son travail de créateur de mode. En 1978, alors que ses dessins sont passés entre les mains de Karl Lagerfeld, d'Angelo Tarlazzi ou encore de Pierre Bergé (contacté comme directeur du théâtre de l'Athénée et non comme président d'Yves Saint Laurent), il entre chez Hermès et y découvre les coulisses techniques du métier : qu'est-ce qu'un modèle ? qu'est-ce qu'une gamme de couleurs ? comment se fait une collection ? En 1980, il rejoint la maison Jean Patou, à laquelle il apporte ses lubies baroques et ses enthousiasmes chromatiques, collaboration qui lui vaudra en France de recevoir son premier Dé d'or en 1986 et, aux États-Unis, d'être distingué par le C.F.D.A. Award, en janvier 1987, comme le créateur étranger le plus influent du moment. Quelques mois plus tard, financé par Bernard Arnault, alors à la tête de la Financière Agache et aujourd'hui de L.V.M.H., numéro un mondial de l'industrie du luxe, il fonde sa propre maison de haute couture et présente, au mois de juillet, sa première collection.

Le climat d'alors n'est guère favorable à cette haute couture dont la clientèle s'est faite rare (quelque 20 000 personnes en 1950, à peine 2 000 en 19 [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages


Écrit par :

Classification


Autres références

«  LACROIX CHRISTIAN (1951- )  » est également traité dans :

RIZZO CHRISTIAN (1965- )

  • Écrit par 
  • Agnès IZRINE
  •  • 1 188 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « L’invention d’une danse plasticienne »  : […] En 2004, Christian Rizzo présente a utant vouloir le bleu du ciel et m’en aller sur un âne , un solo qu’il crée en collaboration avec Caty Olive (pour les lumières) et Gerome Nox (pour la musique), ses complices depuis la fondation de sa compagnie. Il est également sollicité par le Ballet […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/christian-rizzo/#i_98552

Pour citer l’article

Farid CHENOUNE, « LACROIX CHRISTIAN (1951- ) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 21 octobre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/christian-lacroix/