GUYONVARC'H CHRISTIAN-JOSEPH (1926-2012)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Linguiste, philologue, spécialiste du monde celtique ancien, Christian-Joseph Guyonvarc'h a profondément renouvelé notre connaissance du monde celtique. Il est né le 18 octobre 1926, à Auray. Son enfance se déroule entre deux mondes. D'un côté Lorient, de l'autre la Bretagne intérieure, où la vie quotidienne est liée à la pratique du breton jusque dans les années 1970. Dans ce coin de campagne, la figure tutélaire et aimée est la grand-mère maternelle monolingue. Les retours à la ville s'accompagnent d'un brusque changement de langue. Guyonvarc'h grandit dans une situation de « bilinguisme coordonné » (aujourd'hui considéré comme un avantage intellectuel). Il apprend l'allemand, le néerlandais, l'anglais (d'où, en 1974, la traduction de The Celtic Realms, de Myles Dillon et Nora Chadwick, 1967), le gallois, le gaélique (en particulier le vieil irlandais). Guyonvarc'h publie en 1984 Aux origines du breton, le glossaire vannetais du Chevalier Arnold von Harff. Seul un bon germaniste doublé d'un bretonnant natif, spécialiste des états anciens de la langue pouvait traiter ce redoutable corpus du xve siècle (époque de la rédaction du célèbre Catholicon, dictionnaire breton-latin-français, sur lequel il avait publié une étude dès 1975).

Cette somme de connaissances n'est cependant qu'un outil. Le grand œuvre sera mené de concert avec Françoise Le Roux, son épouse, et sous l'égide de Georges Dumézil. Ce dernier a dirigé les premiers travaux de Françoise Le Roux, et présidé le jury de doctorat d'État de Guyonvarc'h en 1980. Par la recherche et l'analyse de textes irlandais et gallois anciens pertinents, il dégage les structures profondes de « la tradition celtique », structures qui se révèleront conformes aux modèles indo-européens définis par Georges Dumézil. Le résultat de ce travail minutieux fait l'objet de plusieurs ouvrages : Morrigan-Bodb-Macha : la souveraineté guerrière de l'Irlande (1983), Les Druides (1986), La Civilisation celtique (1990), La Société celtique dans l'idéologie trifonctionnelle et la tradition religieuse indo-européenne (1991), Les Fêtes celtiques (1995), la deuxième édition augmentée des Royaumes Celtiques (2001), Le Sacrifice dans la tradition celtique (2005), etc. Christian-Joseph Guyonvarc'h aura ardemment défendu l'honneur des études celtiques dans l'espace francophone. Il est mort le 9 janvier 2012 à Guilers.

—  Jean-Yves PLOURIN

Écrit par :

Classification

Pour citer l’article

Jean-Yves PLOURIN, « GUYONVARC'H CHRISTIAN-JOSEPH - (1926-2012) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 08 décembre 2018. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/christian-joseph-guyonvarc-h/