CHOTA NĀGPUR

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Le plateau du Chota Nāgpur s'étend dans l'est de l'Inde, dans l'État du Bihār. Composé de roches précambriennes (— 540 millions d'années), il regroupe les plateaux de Ranchi, de Hazaribagh et de Kodarma, sur une surface de 65 509 kilomètres carrés. Le Ranchi, qui couvre le plus vaste espace, s'élève en moyenne à 700 mètres d'altitude. Le Chota Nāgpur se déploie entre les bassins du Gange et de la Son au nord, et le fleuve Mahanadi au sud. Son centre est traversé d'ouest en est par la vallée de Damodar, dont la structure hachée de failles renferme du charbon. De nombreux cours d'eau ont découpé les hautes terres en une pénéplaine (surface s'apparentant à une plaine sous l'effet de l'érosion) aux reliefs résiduels.

Des siècles de culture intensive ont dépouillé le plateau d'une grande partie de sa flore naturelle, même s'il reste quelques belles forêts dont l'exploitation (soie tussah et laque) tient un grand rôle économique. Par ailleurs, le Chota Nāgpur recèle la plus grande concentration de gisements de minéraux de l'Inde. Outre les bassins houillers de Damodar, la zone de Hazaribagh possède l'une des plus grandes mines de mica de la planète. Les autres « minerais » exploités sont le cuivre, le calcaire, la bauxite, le fer, l'amiante et l'apatite (utilisée dans la fabrication des engrais phosphatés). La ville de Bokaro abrite une immense centrale thermique ainsi qu'une importante aciérie. Sur le plateau, des voies ferrées relient Calcutta, au sud-est, à Patna (capitale de l'État) au nord, ainsi que d'autres villes du sud et de l'ouest.

—  Universalis

Classification

Autres références

«  CHOTA NAGPUR  » est également traité dans :

BIHĀR

  • Écrit par 
  • François DURAND-DASTÈS
  •  • 702 mots
  •  • 1 média

Jusqu'en novembre 2000, le Bihar, situé dans l'est de l’Inde, était le deuxième État de la Fédération indienne par sa population. Il n'en est plus que le troisième, puisque, à cette date, il a été divisé en deux : un nouvel État, le Jharkhand, avec comme capitale Ranchi, a été créé à partir des provinces méridionales du Bihar, et particulièrement la région composée de plateaux du Chota Nāgpur. Le […] Lire la suite

MOUNDA ou MUNDA

  • Écrit par 
  • Yvan BARBÉ
  •  • 360 mots

Les dix groupes tribaux plus ou moins distincts qui constituent les populations aborigènes mounda habitent une vaste bande de l'Inde centrale et orientale et parlent différentes langues mounda. On les évalue approximativement à 10 millions de personnes dans les années 2000. Sur le plateau du Chota Nāgpur, dans les parties adjacentes du Bengale occidental et du Madhya Pradesh, ainsi que dans les di […] Lire la suite

Pour citer l’article

« CHOTA NĀGPUR », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 31 juillet 2021. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/chota-nagpur/