AUGEREAU CHARLES PIERRE FRANÇOIS (1757-1816) maréchal d'Empire (1804) duc de Castiglione (1808)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

L'un des seuls Parisiens d'origine parmi les généraux de la Révolution et de l'Empire. Fils d'un domestique et d'une fruitière, Augereau s'engage à dix-sept ans, puis passe dans l'armée napolitaine. En 1790, il rentre de Naples où il avait fini par devenir maître d'armes, et s'engage comme volontaire. Général de division en 1793, envoyé à l'armée d'Italie en fin 1795, il entre alors dans la légende épique comme l'un des meilleurs lieutenants de Bonaparte. Celui-ci l'envoie à Paris pour juguler les menées royalistes des clichyens en août 1797 ; grâce aux troupes envoyées de Sambre-et-Meuse par Hoche, Augereau mène à bien le coup d'État du 18-Fructidor ; il nourrit dès lors une ambition politique très supérieure à ses moyens intellectuels. Député en 1799 aux Cinq-Cents, il siège à gauche et s'oppose au 18-Brumaire, puis fronde pendant le Consulat ; Napoléon le comprend néanmoins dans la première liste des maréchaux et lui confie en 1805 le 7e corps de la Grande Armée. Excellent divisionnaire, Augereau va se trouver moins à l'aise, malgré sa valeur, à la tête de masses plus considérables ; à Eylau, il verra son corps d'armée presque anéanti à la suite de ses fausses manœuvres. En 1814, Napoléon lui confie l'armée de l'Est ; Augereau, usé, défaitiste, se laisse manœuvrer et battre, malgré les objurgations de Napoléon qui l'appelle à « reprendre ses bottes et sa résolution de 93 » ; dès le début d'avril, il lance une proclamation où il injurie vilement le Corse, auquel il dénie jusqu'à la nationalité française, et fait passionnément l'éloge de la cocarde blanche : aux Cent-Jours, malgré de nouveaux efforts pour rentrer en grâce auprès de Napoléon, il sera rayé de la liste des maréchaux. La seconde Restauration se passera de ses services.

—  Jean MASSIN

Écrit par :

Classification

Pour citer l’article

Jean MASSIN, « AUGEREAU CHARLES PIERRE FRANÇOIS (1757-1816) maréchal d'Empire (1804) duc de Castiglione (1808) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 18 février 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/charles-pierre-francois-augereau/