MICHEL CHARLES (1975- )

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Ministre fédéral et président du MR

Nommé porte-parole du MR après le scrutin régional de 2004, Charles Michel expose sa vision politique dans l’ouvrage Le Libéralisme sans complexe, publié la même année. Il devient bourgmestre de Wavre le 1er décembre 2006. Réélu député fédéral en juin 2007, il est nommé le 21 décembre suivant ministre de la Coopération au développement du gouvernement fédéral Verhofstadt III. Il détiendra le même portefeuille au sein des gouvernements fédéraux Leterme I (21 mars 2008), Van Rompuy (30 décembre 2008) et Leterme II (25 novembre 2009), cette charge l’empêchant d’exercer légalement ses mandats de député et de bourgmestre. Après les élections régionales de juin 2009 et fédérales du mois de juin 2010, qui témoignent d’un tassement électoral du MR, Charles Michel anime le groupe Renaissance qui demande le retrait du vice-Premier ministre, Didier Reynders, de la présidence du parti. Le 28 janvier 2011, il est lui-même élu président du MR et, le 14 février suivant, il abandonne son portefeuille ministériel pour se consacrer à ses nouvelles fonctions tout en recouvrant son siège parlementaire et ses charges communales.

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages

Écrit par :

  • : licencié en histoire de l'Université libre de Bruxelles, responsable scientifique du Centre Jean-Gol, Bruxelles (Belgique)

Classification

Autres références

«  MICHEL CHARLES (1975- )  » est également traité dans :

BELGIQUE - La période contemporaine

  • Écrit par 
  • Jean FANIEL, 
  • Xavier MABILLE
  •  • 8 985 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Le déplacement du centre de gravité institutionnel »  : […] Le 11 octobre 2011, soit plus d’un an après le scrutin de juin 2010, est présenté à la presse l’accord conclu entre les partis socialistes, libéraux, de tradition sociale-chrétienne et écologistes, francophones et flamands, pour une sixième réforme institutionnelle. Le texte prévoit la scission de la circonscription électorale de Bruxelles-Hal-Vilvorde, mais les habitants de certaines communes sit […] Lire la suite

Pour citer l’article

Joseph TORDOIR, « MICHEL CHARLES (1975- ) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 21 juin 2022. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/charles-michel/