HALIFAX CHARLES LINDLEY WOOD 2e vicomte de (1839-1934)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Né dans une famille proche du trône d'Angleterre — son père, premier vicomte de Halifax fut, à plusieurs reprises, ministre de la reine Victoria —, C. L. Wood, compagnon de jeunesse et ami du futur Édouard VII, se prépare à une brillante carrière publique par la fréquentation d'Eton et d'Oxford. C'est là que son anglicanisme de naissance reçoit le choc du puissant réveil religieux qui secoue la vénérable université et l'Église d'Angleterre tout entière. Il subit l'influence directe de ceux des protagonistes du mouvement d'Oxford qui ont choisi de rester dans l'Église établie, Pusey en particulier. Cette rencontre décide de sa vie : il renonce aux choses de l'État pour celles de l'Église et met ses qualités d'homme d'action au service de deux idées connexes qui sont au cœur du mouvement d'Oxford et auxquelles il demeurera fidèle jusqu'à sa mort.

L'Église d'Angleterre est par ses origines une Église « catholique » qui doit défendre son originalité contre les assauts du protestantisme. En 1867-1868, lord Halifax devient président de l'English Church Union, qui est fondée dans la foulée du mouvement d'Oxford, pour préserver cet héritage catholique au sein de l'Église établie, et qui s'oppose à la Church Association, protestante. Il dirige l'Union presque sans interruption jusqu'en 1934 (certes, il donne sa démission après la guerre, mais reprend du service au cours de la grave crise qui marque la tentative de révision du Prayer Book en 1927-1928). Une bonne part de ses forces fut donc consacrée à l'animation de la tendance « catholique » de l'anglicanisme et se consuma en une multitude d'escarmouches où il lutta pour le dogme, la liturgie, les sacrements. Il fut aussi un des pionniers du rapprochement des Églises, notamment par sa participation, avec le père Portal et le cardinal Mercier, aux conversations de Malines (1921-1926).

—  Étienne FOUILLOUX

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 1 page

Écrit par :

  • : professeur des Universités, professeur d'histoire contemporaine à l'université de Lyon-II-Louis-Lumière

Classification

Autres références

«  HALIFAX CHARLES LINDLEY WOOD 2 e vicomte de (1839-1934)  » est également traité dans :

PORTAL FERNAND (1855-1926)

  • Écrit par 
  • Étienne FOUILLOUX
  •  • 662 mots

Lazariste français, l'un des principaux artisans, avec lord Halifax, de l'effort de rapprochement entre anglicans et catholiques, dans le premier quart du xx e  siècle. Né à Laroque, dans l'Hérault cévenol, d'une famille modeste, Fernand Portal est confié à un oncle prêtre, puis aux petits séminaires de Beaucaire et de Montpellier. Attiré par la mission, il entre, en 1874, chez les lazaristes (soc […] Lire la suite

Pour citer l’article

Étienne FOUILLOUX, « HALIFAX CHARLES LINDLEY WOOD 2e vicomte de (1839-1934) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 13 janvier 2022. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/charles-lindley-wood-halifax/