CHAMOIS

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Herbivore ruminant, tenant morphologiquement de la chèvre et de l'antilope, qui vit dans les zones escarpées montagneuses, entre 500 et 2 500 mètres d'altitude. Répartition géographique : presque tous les massifs montagneux d'Europe (Alpes, Pyrénées, Balkans, Carpates, Caucase...) et du Proche-Orient, ainsi que la Nouvelle-Zélande, où il a été introduit. Classe : Mammifères ; ordre : Artiodactyles ; famille : Bovidés ; sous-famille : Rupicaprinés (qui comprend également le serow d'Extrême-Orient, la chèvre des montagnes Rocheuses et le goral [Inde, Sibérie, Thaïlande]).

Mâles et femelles portent des cornes fines qui sont implantées verticalement puis incurvées vers l'arrière en forme de crochets. Leur tête claire présente un masque facial noir. Leurs membres, fins et musclés, qui sont munis de longs sabots aux bords acérés, leur permettent de se déplacer avec agilité sur les parois les plus abruptes. Leur pelage est brun, clair en été et plus foncé en hiver, plus roux pour l'isard, la variété pyrénéenne.

Le chamois (Rupicapra rupicapra) mesure de 1,25 à 1,35 mètre de longueur et de 70 à 80 centimètres de hauteur au garrot ; il pèse de 25 à 50 kilogrammes selon les saisons et le sexe, la femelle étant moins lourde. Son espérance de vie est de l'ordre de quinze ans.

Strictement herbivore, le chamois se nourrit dans les alpages l'été, consommant essentiellement des graminées et des légumineuses (diverses variétés de trèfle) ; l'hiver, il descend dans les forêts où il se contente d'herbes sèches, de lichens et de mousses. Après l'hiver, période durant laquelle il peut perdre jusqu'à 40 p. 100 de son poids, il remonte vers les sommets.

Les femelles vivent généralement en petits groupes (hardes) lâches ; les mâles sont plus solitaires. Ces comportements sociaux varient en fonction des saisons. Lors du rut, qui a lieu en automne, les mâles rejoignent les groupes de femelles. De violents combats, rarement mortels, établissent la hiérarchie entre mâles. La posture d'intimidation est très caractéristique : chaque individu relève la tête, arque le dos et hérisse ses poils dorsaux. Après une gestation de près de six mois, la femelle met bas un ou deux petits pesant près de 2 kilogrammes. Ceux-ci, qui suivent leur mère quelques heures après la naissance, seront allaités durant six mois.

Le chamois, autrefois très répandu, a failli disparaître dans les années 1930 à cause d'une trop forte pression de chasse. Grâce à la création, depuis 1946, de réserves et de parcs nationaux, il a de nouveau colonisé de nombreux massifs montagneux.

—  Marie-Claude BOMSEL

Écrit par :

Classification

Pour citer l’article

Marie-Claude BOMSEL, « CHAMOIS », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 22 novembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/chamois/