CHALONES

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Les chalones (de la racine grecque évoquant l'idée de frein) sont des substances naturelles mises en évidence dans de nombreux tissus animaux et ayant pour fonction le contrôle de la multiplication cellulaire. En fait, leur rôle serait de ralentir, au moment opportun, la cadence des divisions cellulaires (mitoses) de telle sorte que le tissu en cours de développement atteigne sa taille optimale. Cette définition et ce vocable sont dus à l'Américain W. S. Bullough et à ses collaborateurs.

La présence dans les tissus des animaux supérieurs de certaines substances limitant l'activité mitotique fut démontrée dès 1956, à la suite de considérations fondamentales selon lesquelles il fallait postuler l'existence d'un système de régulation de la croissance des tissus jusqu'à un point optimal ou homéostasie. Les premières chalones furent extraites à partir du foie et du rein (1956) ; il s'agit de substances solubles dans l'eau, non dialysables et relativement instables. Par la suite, on devait mettre en évidence des chalones dans l'épiderme (1960), dans les granulocytes (1969), dans le poumon (1969), dans les érythrocytes (1970), dans les fibroblastes (1972). Depuis lors, les chalones ont été identifiées dans de très nombreux tissus humains et leur rôle dans le blocage du cycle mitotique, et donc l'achèvement de la différenciation des cellules, a été largement démontré.

—  Michel PRIVAT DE GARILHE

Écrit par :

  • : ingénieur-docteur, docteur ès sciences, professeur au Conservatoire national des arts et métiers, ingénieur E.S.C.I.L.

Classification

Pour citer l’article

Michel PRIVAT DE GARILHE, « CHALONES », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 13 novembre 2018. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/chalones/