CÉSAR FRANCHIT LE RUBICON

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Le franchissement du Rubicon par César marque le début de la guerre civile qui va l'opposer à Pompée. En janvier — 49, le commandement de César en Gaule expire. Afin d'éviter de se retrouver sans magistrature, ce qui le livrerait sans armes à ses ennemis, celui-ci demande une prorogation de son commandement, afin de pouvoir exercer le consulat dans la continuité ; mais Pompée et les intransigeants du Sénat refusent. Après l'échec des ultimes négociations, César franchit avec une partie de son armée le Rubicon, cours d'eau qui sépare sa province du territoire de Rome, entrant ainsi dans l'illégalité puisque son commandement militaire se limite juridiquement à la Gaule. C'est le début de l'épreuve de force, qui s'achèvera un an et demi plus tard en Grèce, par la défaite de Pompée (— 48), à la bataille de Pharsale. Si le prétexte invoqué par les Pompéiens est la sauvegarde de la légalité, alors que César allègue, pour sa part, la protection de sa dignité et de la liberté du peuple, la cause véritable du conflit tient au heurt de deux ambitions. Comme l'écrit Cicéron, quelle que soit l'issue de la lutte, il en sortirait de toute façon un pouvoir personnel, et donc la mort de la République.

César, buste en marbre

César, buste en marbre

photographie

Buste de César, détail. Ier siècle avant J.-C. Marbre. Hauteur sans le socle : 53 cm, largeur : 52,3 cm. Antikensammlung, Kunsthistorisches Museum, Vienne. 

Crédits : Erich Lessing/ AKG

Afficher

—  Xavier LAPRAY

Écrit par :

Classification

Pour citer l’article

Xavier LAPRAY, « CÉSAR FRANCHIT LE RUBICON », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 17 juin 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/cesar-franchit-le-rubicon/