THÉ CÉRÉMONIE DU

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

L'expression « cérémonie du thé » est une adaptation occidentale du terme japonais chanoyu qui signifie littéralement « eau chaude pour le thé », la simplicité de ces mots n'impliquant aucune notion de cérémonie. Le mot chanoyu était employé au Japon dès le ixe siècle, mais il ne prit l'acception qu'on lui connaît que dans la seconde moitié du xve siècle, une fois définies les règles qui régissent les premières réunions du thé. Son extension se généralisa au début du xviie siècle après que le grand maître de thé de l'époque de Momoyama, Sen no Rikyū (1522-1591), eut imposé son style à ces réunions. Cependant, au milieu du siècle, l'expression Chadō ou Sadō, « la Voie du thé », remplaça progressivement celle de chanoyu pour désigner l'ensemble de règles (sarei) précises régissant la préparation et le service du thé. Au-delà de ces règles, la voie du thé désigne une manière d'être et une esthétique qui s'organise autour d'objets et d'un lieu choisis avec soin.

Bien que le thé ait été connu depuis le viiie siècle au Japon, c'est au moine japonais Eisai, parti étudier en Chine le bouddhisme chan (en japonais : zen), que l'on doit d'avoir introduit dans son pays, en 1191, de nouveaux plants de thé et une nouvelle préparation de la boisson. Ce breuvage, appelé maccha, un thé vert en poudre battu avec un fouet de bambou afin d'obtenir une boisson mousseuse, est à l'origine associé au rituel des monastères zen où il est servi à diverses occasions, comme l'offrande au bouddha, ou pour maintenir les moines éveillés pendant les longues séances de méditation. Les relations étroites établies entre la classe militaire japonaise au pouvoir et ces temples favorisent la diffusion du thé dans le milieu shogunal au xive siècle. À l'origine consommé pour ses vertus médicinales, il devient prétexte à des réunions raffinées. Cependant, à la différence des dégustations et des concours de thé qui se déroulaient au palais impérial aux ixe et xe siècles, l'atmosphère qui entoure le service du thé au milieu du xve siè [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 3 pages




Écrit par :

  • : conservateur du Patrimoine au Musée national de la céramique, Sèvres

Classification


Autres références

«  THÉ CÉRÉMONIE DU  » est également traité dans :

JAPON (Arts et culture) - Les arts

  • Écrit par 
  • François BERTHIER, 
  • François CHASLIN, 
  • Nicolas FIÉVÉ, 
  • Anne GOSSOT, 
  • Chantal KOZYREFF, 
  • Hervé LE GOFF, 
  • Françoise LEVAILLANT, 
  • Daisy LION-GOLDSCHMIDT, 
  • Shiori NAKAMA, 
  • Madeleine PAUL-DAVID
  • , Universalis
  •  • 56 364 mots
  •  • 34 médias

Dans le chapitre « Le connaisseur japonais »  : […] L'intérêt des Japonais pour les créations artistiques ne s'est pas manifesté aussi tôt qu'en Chine. L'élaboration de traités d'esthétique ou de commentaires sur le développement de la calligraphie ou de la peinture fut tardive en ce pays. L'approche des Japonais vis-à-vis de l'œuvre d'art est plus sensible qu'intellectuelle ; elle se base sur une observation minutieuse des moindres détails d'une f […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/japon-arts-et-culture-les-arts/#i_27377

TANG YIN [T'ANG YIN] (1470-1523) ET QIU YING [K'IEOU YING] (1510 env.-1551)

  • Écrit par 
  • Michèle PIRAZZOLI-t'SERSTEVENS
  •  • 1 606 mots

Dans le chapitre « Une œuvre aux multiples facettes »  : […] Artiste de génie, Tang Yin représente à la fois l'école de Wu (ses œuvres spontanées) et la tradition académique de Li Tang à travers Zhou Chen (env. 1450-env. 1535). Lettré et poète, il dut aussi œuvrer en tant que peintre professionnel, produisant des compositions décoratives pour les bourgeois de Suzhou. Ce sont ses études en couleurs de jolies femmes dans le style Tang et ses peintures érotiq […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/tang-qiu/#i_27377

Pour citer l’article

Christine SHIMIZU, « THÉ CÉRÉMONIE DU », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 22 septembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/ceremonie-du-the/